ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 213
Dernier: matieux

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 11
  Total: 11
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2021 Mai  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 345
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

CHRONIQUE HAJ BOUHOUCH

Publié par   BOUHOUCH   Date   08/04/2015 17:56:53

LA LAÏCITE.....pour sauver l'Islam.

Chaque jour qui passe apporte son lot de massacres humains .C'étaient quotidiennement des dizaines de morts il y a quelques temps. Aujourd'hui ce sont des centaines de victimes qu'on dénombre toutes les vingt quatre heures. De la Syrie au Kenya, de l'Irak au Nigéria, de la Lybie au Yémen, des sectes religieuses s'entretuent et assassinent sauvagement des personnes innocentes, pour le simple motif que ces martyrs ne partagent pas les mêmes convictions religieuses ou dans le but, soit disant, d'instaurer un Etat islamique où sera appliquée la charia dans son intégralité.

Certains auteurs ont beau prétendre que l'action de ces sectes est avant tout dirigée contre les Occidentaux qui ont, expliquent-ils, colonisé et continuent s'exploiter les richesses du Moyen Orient et de l'Afrique, avec la complicité de dirigeants locaux. Cette hypothèse avait une certaine crédibilité au début. Mais aujourd'hui quand on voit ces sectes s'attaquer les unes aux autres, n'épargnant ni les écoles ni les lieux de prières ni même les hôpitaux, on comprend que les hostilités actuelles dans ces régions, ne sont pas une affaire entre Islamistes et Occidentaux, mais bel et bien une guerre entre sectes musulmanes et plus particulièrement entre Chiites et Sunnites.

Ces deux factions pratiquent, à quelques détails près, les mêmes prescriptions relieuses. leur animosité date cependant des premiers temps de l'Islam lorsque les partisans d'Ali Ibnou Talib contestèrent la légitimité des trois premiers califes successeurs du prophète, lesquels selon eux, n'avaient, contrairement à Ali, aucun lien de parenté avec Mohammed (Mahomet). Aujourd'hui cette rivalité revêt un caractère beaucoup plus politique que religieux, avec comme chefs de file et sponsors l'Iran pour les chiites et l'Arabie Saoudite pour les Sunnites.

Des dizaines de stations de radios et de télévisions diffusent à longueur de journée des prêches et des interprétations du coran, des discours prônant, pour la plupart, un islam radical et rigoureux, discours qui ont, depuis quelques années, un impacte important sur le paysage social et religieux des pays musulmans. Le nombre des barbus, des femmes voilées, des fidèles dans les mosquées aux heures de prière, prend des proportions de plus en plus grandes . Sur les plages on ne rencontre plus de musulmanes en maillot de bain. Bref c'est une autre société...

La situation dramatique que connait aujourd'hui le Moyen Orient et l'Afrique est la conséquence directe de ce changement dans ces régions qui deviennent un terrain favorable à tous les excès. Chacune de ces sectes actuellement en activité, et elles sont nombreuses, s'accorde le droit de dicter ses lois et d'imposer sa manière de pratiquer la religion. La véhémence dans les discours, l'appel à la violence et à l'agressivité ( attentats, assassinats collectifs) sont devenus une monnaie courante. La plupart des groupes religieux sont devenus des mouvements insurrectionnels et adhèrent les uns après les autres à l'Etat islamique.

Que deviendra le monde musulman sous la houlette de ces fanatiques sanguinaires dont l'aliénation semble avoir atteint son paroxysme. Qu'en pensent les grands oulémas et théologiens de l'Islam ? Pourquoi restent-ils timides et bâillonnés devant ce phénomène nuisible aussi bien aux peuples qu'à la religion ? Comment sortir la communauté musulmane de ce chaos, de cette anarchie qui l'asphyxie depuis des décennies ? La culture musulmane et la démocratie ne peuvent-elle pas aller de paire ? Quelqu'un peut me dire si l'Islam interdit la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence ?

Dans le monde arabo musulman on a tendance aujourd'hui à instrumentaliser la religion à des fins politiques, d'où la confusion qui règne au sein de toute cette communauté et les affrontements suicidaires entre les différentes sectes. Une séparation entre le religieux et l'Etat apparait donc aujourd'hui et plus que jamais nécessaire. Peut-on dans ces conditions concevoir à l'avenir, dans les pays arabes, des Etats à la fois musulmans et laïcs ? Pour le défunt roi Hassan II du Maroc, laïcité et Islam sont incompatibles https://www.youtube.com/watch?v=TWaDh-QhXbY .

Certes il s'agit là d'une tradition originale et unique dans le monde musulman, une tradition historiquement ancrée dans les institutions marocaines où le roi est en même temps le commandeur des croyants et le garant de la religion, comme le fut Abou Baker As Seddik, premier Calife après la mort du prophète, et ceux qui l'ont suivi. Une responsabilité donc théologique et sacrée. Toutefois cette conception, applicable au Maroc où les imams, comme en Turquie, sont de simples fonctionnaires, ne peut être étendue au reste du monde musulman. Les chefs d'Etat étant de simples dirigeants politiques ne disposent pas d'un statut spirituel et par conséquent d'un contrôle sur les pratiques religieuses et encore moins sur les prêches et discours dans les mosquées. Et c'est ce qui explique la confusion actuelle dans le monde musulman. Tout un chacun croit avoir la vocation et la qualité de prêcheur et de défenseur de l'Islam dans les lieux de culte comme à travers les stations radio et de télévision.

Les Etats arabo musulmans doivent absolument mettre fin à cette anarchie. La société arabe a besoin d'être sécularisée. L'Etat doit progressivement s'orienter vers des pratiques religieuses plus discrètes et agir selon les principes de la laïcité. La laïcité n'a jamais signifié la négation de la religion. Pour Youssef Qaradaoui, théologien, islamologue et universitaire " la laïcité dans les sociétés libérales signifie la neutralité de l'Etat vis à vis de la religion. Dans ce cadre, l'Etat n'adopte ni ne rejette la religion. Il n'est ni favorable ni hostile à son égard. Il garantit la liberté des individus d'être religieux ou non. Qaradaoui s'empresse toutefois de préciser que si la démocratie est souhaitable dans le monde musulman, "les lois de la charia ne doivent pas être amendées conformément aux valeurs et standards changeants" Et là, Qaradaoui rejoint en quelque sorte la position de Hassan II à savoir que si la démocratie est souhaitable, la loi coranique doit être respectée dans toute sa pureté et son inaltérabilité.

La tendance actuelle des grands penseurs islamistes tend justement à trouver une position intermédiaire entre le politique et le religieux, avec des régimes démocratiques où dominera la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence. Tout croyant musulman pourra appliquer sa religion comme il l'entend. Personne n'aura plus le droit de l'obliger à observer telle ou telle règle de l'Islam, de s'habiller ou de se comporter de telle ou telle façon. Les gouvernants des pays concernés doivent, selon eux, agir et s'employer à interdire ce genre d'activité et mener une lutte sans merci contre ces laveurs de cerveaux et manipulateurs de l'opinion publique. Ils doivent également s'abstenir eux même, d'intervenir dans la vie religieuse ( la présidence des prières dans les mosquées et l'organisation de cérémonies religieuses notamment ). Certes dans la plupart des pays musulmans on en est pas encore là...De plus la situation est aujourd'hui alarmante. Toute action à entreprendre à l'avenir, doit donc être progressive, prudente et mesurée.

Comme le souhaite le penseur tunisien lafif Lakhdar (l'observateur du Moyen Orient) " la laïcité est vitale pour le monde arabe et musulman" Selon lui "la religion doit être limitée au domaine privé et spirituel, laissant l'Etat gérer les affaires politiques" . Le même auteur ajoute que " la laïcisation et la modernisation sont des étapes dans l'évolution du monde et ne pourront être évitées à la longue." Lakhdar affirme par ailleurs que "la laïcité est la clé d'une pleine citoyenneté pour les hommes, les femmes, les musulmans comme les non musulmans, la clé d'une bonne entente entre toutes les composantes d'une socié." Dans le même sillage, le palestinien Khaled Hroub estime que "l'appartenance communautaire et confessionnelle doit céder la place à la citoyenneté" .

Je reconnais que cette révolution n'est pas pour demain. Mais ce n'est pas non plus un rêve irréalisable


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Les commentaires des utilisateurs sont toujours approuvés
Titre*
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
Code de Confirmation*
Citer un pays francophone:   
( question anti robot_spam )
 
Copyright © 2008 - 2021 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net