Navigation
Moteur weBlogs
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

automatique

Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 479
Dernier: colliergue

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 3
  Total: 3
[Détail]
 Infos site

Historique
2014 Octobre
«  «         »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Nouveaux auteurs
colliergue 13/10/2014
capitainjo 16/9/2014
robemariag 28/8/2014
Claudine75 16/7/2014
Marcello 14/7/2014
Promo


Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 601
4 atanetbout 339
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web


BLOGs - Articles de vilistia
 Publier les articles de vilistia

Catégories


Articles les plus récents


04/07/14
Catégorie: Politique : 

Auteur: vilistia (4:42 pm)

Roman Halauniov sur l’accord d’association Ukraine-Union européenne – vidéo juillet 2014

Pour ERTV, Roman Halauniov (lemonderusse.canalblog.com ) revient sur les enjeux économique de l’accord d’association signé entre l’Ukraine et l’Union européenne.









03/07/14
Catégorie: Politique : 

Auteur: vilistia (10:32 pm)

2012 – USA+ Las Vegas, la faillite du rêve américain vidéos- 2013 mise à jour

Un article paru dans « De Defensa« , sur Las Vegas. La ville se meurt,faute d’eau . On incrimine le changement climatique. Mais sans la crise climatique, sans doute simplement une simple variationcomme il en existe dans les deux sens,, la situation serait exactement la même.

L’occupation occidentale y remonte à 1855, par les mormons, qui l’abandonnèrent bientôt, puis par l’armée. Elle n’existe en tant que ville qu’au XX° siècle et ne se développe vraiment qu’après la fin du régime Baptista, qui voit l’activité casino se développer à toute allure.
La Californie , comme Las Vegas, ont épuisées les ressources locales hydriques. Le Lac Meade a baissé de moitié, et le fleuve Colorado n’est plus qu’un égout. Le barrage Boulder qui avait permis le développement de ces deux entités est au maximum de ses capacités, et même sans crise climatique, comme je le dit, il y aurait quand même la crise hydrique.

On n’installe pas impunément 2 millions de personnes dans le désert, avec des golfs et des pelouses. L’industrie dominante des casinos, elle, n’est même pas en cause. Elle gère très bien son budget « eau », tant en argent, qu’en économie de ressources.
Mais, la population, pas du tout.

Si l’habitant de Las Vegas consomme en moyenne 1000 litres par jour, contre « seulement », 250 en Californie, toujours très branchée économie d’énergies diverses, il n’en reste pas moins que les californiens sont 38 millions, et dépendent largement aussi, du Barrage Boulder. Les autres ressources, abondantes mais petites, étaient suffisantes jusqu’aux années 1930. Elles sont aujourd’hui, largement insuffisantes, et surtout, la situation de la population, là aussi, dans le désert, n’arrange rien. Son mode de vie inadéquate, le gaspillage effréné des plus riches, parfaitement symbolisé par la généralisation mondiale du golf, lui, n’est même pas encore atteint, au profit qu’il ne faut pas, là non plus, troubler la bonne marche de l’économie.
Bien sûr, on peut faire des économies, mais il n’y a rien de plus efficace que de se couper un bras.

Les 10 % les plus riches de la population d’un pays riche consomment peu ou prou 10 fois plus de ressources que 10 % du reste de la population. Là aussi, la loi de Paretto s’applique parfaitement. Et là, si l’effet prix est ravageur pour 90 % de la population, les 10 % du haut ne voient encore aucune raison de se poser des questions.

Dans ce contexte, le sentiment diffus de fin du monde se propage, sans qu’on ait d’explication. On voit que tout se dégrade, sans pouvoir l’expliquer, faute de renseignement, et signe aussi d’une omerta pesante.

Le Japon post-fukushima a réduit sa consommation électrique de 30%. Donc, il est possible d’agir fortement, si la population sent la nécessité. Mais, comme je l’ai dit, peu ou prou, la totalité de la capitalisation boursière, c’est basé sur l’énergie.

Alors, on peut voir des création cinématographiques ou télévisuelles comme une « psychologie des contes de fées », une annonce du monde d’après.

Une série fait fureur actuelle. C’est « The walking dead ». L’inévitable film de zombies, où une poignées de héros, utilisant ce qui reste du monde d’avant, sombre dans un monde guerrier.

D’abord, ils sont dans un camping. Attaqués, et plusieurs victimes plus loin, ils passent dans une ferme, elle même attaquée, et détruite, puis dans une prison, « nettoyée » par leurs soins.

On passe d’une vie civilisée au château fort, et on détruit les zombies à la pelle… Sans pouvoir vraiment compter sur les autres survivants, très méfiants les uns vis-à-vis des autres, voir en guerre ouverte…

Quelle plus belle allégorie que poser ainsi la question du nombre, des ressources, et comme dit Jancovici, l’ennemi, c’est plus le bengalais, c’est le voisin.

En attendant, celui qui survit le plus longtemps, c’est celui qui a le plus de restes du monde d’avant. Quelle belle série, finalement, survivaliste.

Et encore, connaît on fort peu le vécu actuel des populations américaines, notamment rurales ou suburbaines.

Quelle meilleur illustration de « the end of suburbia » ? Bien sûr, il faut lui donner un contenu cinématographique, qui peut passer pour un divertissement, comme naguère la Fontaine et ses fables. On peut persifler sous couvert d’une fable, et qui sévirait contre, au péril de passer pour un idiot ?

En attendant, les ventes d’armes baissent aux USA. Sans doute un état de saturation y a été atteint. Le marché, pas plus que les armes, ne montent jusqu’au ciel…

Mais ayons confiance. Leurs arsenaux doivent être pleins, et les munitions s’y vendent par palettes dans les supermarchés…

L’autorité locale, symbolisée par le rôle du sheriff dans « the walking dead », et la disparition du pouvoir central, indique un sentiment. D’ailleurs pour ce qui est d’être submergés par des espèces de zombies anthropophages, le moyen orient semble bien parti.

C’était pourtant la zone qui était sensée « profiter », le plus du plafonnement des ressources et de leur déclin, ailleurs dans le monde…







03/07/14
Catégorie: Politique : 

Auteur: vilistia (8:01 pm)

Ukraine – Une première évaluation de la dernière offensive Ukie sur la Novorossia

Hier, j’ai écrit « espérer le meilleur, se préparer au pire, et se contenter de n’importe quoi entre les deux ». Aujourd’hui, et alors qu’il est beaucoup trop tôt encore pour porter quelque sorte de jugement définitif que ce soit, je sens que je peux dire avec une certaine confiance que le pire ne s’est pas produit et que, en fait, certains signes montrent que l’offensive ukrainienne n’a, jusqu’à présent, pas produit de résultats utiles.

Ni Juan ni Gleb ne m’ont rien communiqué, mais j’ai procédé à l’analyse attentive des nouvelles en provenance de Novorossia dans les médias russes et, plus important encore, sur les réseaux sociaux russes. Ils sont tous d’accord sur ce qui suit:

  • Les attaques ukrainiennes ont fait usage d’une puissance de feu massive, mais non discriminante. Soit il s’agit d’une politique délibérée de la junte afin de terroriser la population civile et, ainsi, de purifier culturellement le Donbass [NdT : en poussant les à fuir], soit les forces ukies sont très mal formées. Quelle que soit la réelle raison, il y a beaucoup de victimes civiles, mais l’effet de cette puissance de feu sur les forces de n’a pas été aussi mauvais qu’on aurait pu le craindre.
  • Les deux parties ont subi des pertes, quoique les attaquants aient bien davantage souffert du fait de plusieurs embuscades réussies de la résistance, laquelle a attiré les forces attaquantes dans des « sacs de feu » [Ndt : embuscades à grande échelle, comme par exemple lorsqu’une unité entière, poursuivant avec confiance ce qu’elle croit n’être qu’un petit gibier, se trouve, à un moment donné de sa poursuite, piégée par un nombre bien plus conséquent d’ennemis positionnés pour la recevoir] et les ont quasiment anéanties.
  • Les Ukies semblent avoir testé la résistance en faisant ce que l’on appelle en russe une « reconnaissance par le feu », ce qui consiste à engager une force ennemie afin principalement de jauger sa réponse et de découvrir où sont situés ses points faibles. Apparemment, aucun point faible de ce genre n’a (encore) été découvert.
  • L’ au-dessus de la Novorossia a l’air d’être très bien défendu et, en un seul jour, les Ukies ont perdu au moins un SU-25 d’appui aérien rapproché et un avion bombardier SU-24. D’autres sources font état de plusieurs autres avions touchés, y compris un d’attaque Mi-24 abattu, ainsi qu’un avion bimoteur endommagé mais ayant malgré tout réussi à prendre la fuite. • Le principal effort ukrainien semble être concentré sur la reprise du contrôle de la frontière entre la Novorossia et la , mais leur seul succès jusqu’à présent a été la reconquête d’un poste frontière abandonné que la résistance n’avait même pas jugé utile de défendre.
  • Aucun autre gain important ni aucun changement dans les positions n’ont été signalés.

Néanmoins, la situation est très mauvaise, en particulier dans Slaviansk, qui a été violemment bombardée et prise pour cible par les obus ukrainiens. Du fait de ces frappes, toute alimentation électrique est désormais coupée dans la ville.

Des rumeurs persistantes rapportent que la junte est sur ​​le point de commencer à utiliser http://fr.wikipedia.org/wiki/OTR-21_Tochka" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/OTR-21_Tochka" target="_blank" style="color: rgb(12, 128, 242); font-weight: bold; text-decoration: none;">la fusée tactique opérationnelle OTR-21 Tochkacontre la résistance. C’est possible. Il n’y a pas de doute qu’ils en soient dotés, mais le problème pour eux sera de cibler leurs objectifs.

Les Ukies n’ont pas de satellites et leurs capacités de reconnaissance, qui s’appuient sur des avions, semblent être minimes. Bien qu’il soit évidemment possible que l’Oncle Sam leur fournisse des données de ciblage, il reste que les forces de la résistance ne présentent tout simplement pas le genre de cibles de grande valeur qui justifierait l’utilisation de aussi avancés.

Ma prédiction, c’est que si les Ukies engagent leurs OTR-21, ce sera pour une de ces attaques uniquement destinées à terroriser la population et qui prendra pour cible quelque bâtiment bien connu, et donc la plupart du temps vide d’habitants.

J’ai aussi remarqué quelque chose comme un changement de ton dans les grands médias occidentaux. Si les zombies de l’Union Européenne se remettent à menacer la Russie de supplémentaires (lesquelles seront probablement totalement symboliques), les médias occidentaux semblent prendre conscience de la détresse de la population civile du Donbass.

Je répète donc, en conclusion, que si les rapports initiaux semblent indiquer que l’offensive ukie ne progresse nullement, il est beaucoup trop tôt pour se réjouir, en particulier parce que nous n’avons pas les moyens d’évaluer où se situe chacun des deux camps par rapport à son point de rupture.

Le Saker







03/07/14
Catégorie: Politique : 

Auteur: vilistia (7:29 pm)

Evènements en Ukraine : une guerre de civilisation ?

Evènements en Ukraine : une guerre de civilisation ?

Par La Voix de la Russie | La constitution de la république populaire de Donetsk est un authentique manifeste contre les « valeurs américaines » et le modèle de société occidental », notamment dans le domaine de la protection de la famille traditionnelle et de notre civilisation.

Les derniers développements en Ukraine libérée confèrent une plus grande lisibilité à l’environnement international qui entoure ces évènements. Alors que la situation militaire s’est malheureusement détériorée dans l’Est du pays, dans les officines diplomatiques un embryon de consensus semble se dessiner entre Bruxelles, Moscou et le nouveau président ukrainien.

Celui-ci, qui tente d’asseoir son pouvoir pour rétablir le calme et l’ordre dans le pays, fait face à deux fronts intérieurs bien différents. Il y a d’abord celui des fédéralistes de l’Est bien entendu, mais également celui des « durs » de l’Ouest et du centre du pays. Au sein de ce second front intérieur on peut citer certains mouvements patriotiques tels que Patrie de Ioulia Timoshenko, la galaxie Svoboda/Pravy Sektor ou les nouveaux roitelets locaux, ces oligarques gouverneurs de régions comme Igor Kolomoïski, l’un des principaux sponsors du Maïdan et de la nouvelle garde nationale ukrainienne qui combat du reste dans l’Est du pays.

L’opposition entre l’Est et l’Ouest du pays ne se résume pas seulement à un désaccord de certaines régions d’accepter le nouveau pouvoir ukrainien, jugé illégitime et considéré, à tort ou à raison, aux mains d’intérêts étrangers, nationalistes violents et anti-russophones.

En effet et malheureusement pour les partisans de la version complotiste occidentale (qui voit la main de Moscou dans la région) la quasi-totalité des hommes armés du Donbass sont vraisemblablement de simples citoyens, majoritairement ukrainiens, inquiets de ce qui se passe à Kiev qu’ils ne reconnaissent plus comme leur capitale du moins sur le plan politique. Il y a bien entendu quelques volontaires russes mais les quelques récits qui filtrent de vie et de mort de ces engagés volontaires ne laissent que peu de place aux fantasmes, comme les lecteurs russophones peuvent le lire ici.

Cette version des faits a été confirmée par le journaliste américain Marc Franchetti, pourtant peu soupçonnable de sympathies pro-russes, après qu’il ait sillonné l’Est du pays, sur le plateau d’une des plus grosses chaines de télévision ukrainienne. Les regards effarés des invités présents sur le plateau traduisent visiblement leur sincère incompréhension de la réalité sur le terrain, une incompréhension sans aucun doute grandement créée par l’intense propagande des médias ukrainiens et de certaines structures qui tentent de préparer le pays à une guerre contre la Russie, comme par exemple les services secrets ukrainiens qui visiblement désinforment jusqu’aux élites politiques de leur propre pays.

On peut se demander à qui sert cette stratégie de la tension ?

Le choix des populations du Donbass de prendre les armes traduit également et sans doute surtout la volonté de ces populations de s’opposer clairement au processus d’occidentalisation que le pays connaît depuis le début de la période d’immixtion occidentale en Ukraine.

Cette période, qui a directement suivi l’effondrement de l’URSS, s’est matérialisée aux yeux du grand public par la révolution orange que le pays a connu durant l’hiver 2004 puis lors des évènements du Maidan de l’hiver 2014. Cette lente occidentalisation entraîne des changements systémiques, sociétaux, moraux et civilisationnel profonds dans l’Ukraine d’aujourd’hui.

Il y a bien sûr le choix de la voie à suivre pour l’avenir du pays. L’Ukraine fait face à un dilemme profond accentué par sa position géostratégique et géographique : entre deux pôles à forte gravité que sont la Russie à l’Est et l’Union Européenne à l’Ouest. Ce choix ne traduit pas seulement des motivations uniquement économiques mais aussi un authentique choix de civilisation et de société entre le monde russe et le monde occidental. Comme souvent le diable se cache dans les détails mais aussi, pourrait-on rajouter, dans les symboles.

Au début de ce mois de juillet Kiev verra par exemple se tenir dans ses rues une Kiev-parade ayant pour objectif l’unité de l’Ukraine et la dénonciation des « provocateurs russes » et avec le soutien d’ambassadeurs de l’UE en poste en Ukraine tel que l’ambassadeur de Suède.

La tenue d’une Kiev-parade dans une Ukraine au bord du chaos et qui sort tout juste d’un authentique coup d’Etat perpétré avec l’aide des mouvements nationalistes ukrainiens les plus radicaux traduit bien le message des nouvelles élites politiques au sein de l’Ukraine libérée à ces mêmes nationalistes.

On pourrait la résumer de la façon suivante : « Chers nationalistes merci beaucoup de votre travail, vous êtes désormais invités à retourner dans vos campagnes pauvres à l’Ouest du pays ou alors à aller vous battre à l’Est du pays contre vos concitoyens pendant que nous commençons le processus d’intégration de notre pays à l’Occident ».

On sait en effet que la question du droit des gay-pride tout autant que des homosexuels est devenu au cours des derniers mois l’une des principales pierres d’achoppement entre l’Occident et la Russie surtout lorsque cette dernière a interdit la propagande des relations sexuelles « non traditionnelles » aux enfants mineurs. Une politique de gestion des mœurs inverse à celle qui règne dans nombre d’Etats européens comme par exemple en France, où la propagande des relations sexuelles « non traditionnelles » comme par exemple le mariage homosexuel, est désormais enseignée aux jeunes enfants de façon civique par les autorités françaises ou bien lorsque les jeunes garçons sont invités par certaines académies scolaires àporter des jupes au nom de l’égalité des sexes.

A l’opposé de cette « involution » et comme le rappelle le site RealpolitikTV les choix opérés les nouvelles autorités des nouvelles républiques de l’Est du pays sont eux extrêmement inspirés par le « modèle russe » et la constitution de la république populaire de Donetsk est un authentique manifeste contre les « valeurs américaines » et le modèle de société occidental », notamment dans le domaine de la protection de la famille traditionnelle et de notre civilisation. Fondement orthodoxe de la République (préambule), protection de l’être humain dès sa conception (Art. 12.2), interdiction du mariage homosexuel et de sa promotion (Art. 4.3, 31.1, 31.3), protection de la vie privée (Art16.2, 17.1), interdiction des arrestations arbitraires (Art. 15.2) et de la torture (Art. 14.3).

Voir:

Les valeurs comme ligne de fracture primordiale entre l’Est pro-russe et l’Ouest pro-occidental ? /







03/07/14
Catégorie: Politique : 

Auteur: vilistia (7:16 pm)

Reporté par la guerre, l’Ukraine s’attend à un “maïdan social” à l’automne.

03 juillet 2014

98011ee111b665710d1bc350bb_4f100586

Mardi il faisait très chaud aux environs du parlement ukrainien. Là, les militants de “l’autodéfense de maïdan” (la principale milice issue du putsch de février) étaient en rébellion (et dans le processus l’ancien chef de l’Administration présidentielle Pachinski a été battu) et il y avait un meeting sur la place devant le parlement, qui exigeait l’adoption de la loi, prévoyant que les crédits en devises soient remboursés sur la base de l’ancien taux de la hrivna.

La dernière action, les autorités l’ont déjà qualifiée de clientéliste, mais personne ne niera que le problème du paiement des prêts en devises après la dévaluation a considérablement augmenté. Il est peu probable que l’on soit maintenant tellement satisfait de la vie de ceux qui, en 2008, avaient pris des crédits au taux de 5,05 hrivna/$ et qui maintenant sont obligés de rembourser au cours 12 hrivna/$. Et ce n’est pas le seul problème social.
Dans les derniers mois la plupart des manifestations massives dans la capitale ont été politiques. Mais sur fonds de cela, des événements ont eu lieu, concernant maintenant tout le monde : augmentation des prix des biens importés, de l’essence et des minibus taxis à cause de l’effondrement de 50% de la hrivna, gel des salaires des employés de l’Etat et des retraites, des primes ont été supprimées.

A partir de mai ont augmenté les prix du gaz pour la population, depuis juin pour l’électricité et à partir de juillet pour le chauffage, l’eau chaude et l’eau froide. En outre, pour la naissance d’un deuxième et d’un troisième enfant les allocations seront maintenant du même montant que pour le premier, c’est-à-dire des dizaines de milliers de hrivna de moins qu’auparavant.

Dans ce contexte, le danger de l’explosion sociale à cause de la pauvreté des gens dû à leur abandon par l’Etat commence à faire parler, même au sein de la majorité présidentielle. «À mon avis, quelque chose qui n’est pas vraiment conscient est ce que, au cours des dix dernières années, il n’est d’autorité uniquement que grâce à maïdan et non par les élections.
Voici donc, j’ai des mauvaises nouvelles pour ces messieurs : les conditions de la situation révolutionnaire n’ont pas disparu, bien au contraire. Et, étant donné que chaque révolution suivante est toujours plus sanglante et impitoyable que la précédente,… vous n’aurez même pas le temps de courir jusqu’à vos avions”, a écrit hier sur «Facebook» le député ukrainien du parti de Ioulia TIMOCHENKO «Batkivchtchina» Vladimir POLOTCHANINOV.
Pour l’instant l’opinion chauffée à blanc par la propagande Goebbelsienne des médias oligarchiques ukrainiens noie ses frustrations sociales dans le sang de ses compatriotes de l’Est (hier, le village de Stanitsa Lugansk, en R.P. de Lugansk a été rayé de la carte par les bombardiers “démocratiques” de Kiev et la ville Slaviansk est privée d’eau potable) les communiqués claironnants et autres déclarations facebook des ministres libéraux-fascistes de la clique TOURTCHINOV – IATSENIOUK – POROCHENKO.

le village de stanitsa lugansk rayé de la carte par un bombardement ukrainien

Mais la réalité va vite se rappeler au peuple grâce à l’action conjuguée de l’oligarchie, du FMI et de l’Union Européenne. Dans tous les cas, l’automne va être très chaud sur les rives du Dnepr.
Sources :




« 1 ... 37 38 39 (40) 41 42 43 ... 121 »

Copyright © 2011 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net