Après la prise de contrôle, dimanche, de l'administration régionale de Donetsk et de la direction régionale du SBU de Lugansk, le mouvement de protestation de la population russophone de l'Est de l'Ukraine, que l'on appelle déjà le "printemps russe" a franchi une nouvelle étape dans la confrontation avec les putchistes de Kiev.

En effet, aujourd'hui, le mouvement de résistance de l'Est a pris, dans la région de Donetsk :

- la direction régionale de la police de Donetsk ;

don001

- l'administration et le commissariat de police du district de Kramatorsk ;

le drapeau de la

les policiers de Kramatovsk ralliés au mouvement de protestation

commissariat de Kramatorsk pris par la résistance populaire du Donbass

- le commissariat de police de Slaviansk ;

Le drapeau russe flotte sur le commissariat de Slaviansk

militants de la

militants de la

militants de la

- l'administration de la ville et le commissariat de police de Droujkovka ;

1397316942_2

- le commissariat de police de Krasny Liman.

Les manifestants ont obtenu la démission du directeur régional de la police de Donetsk, Konstantin POJIDAEV, qui avait été nommé par le Président par interim au début du mois de mars.

De plus, dans tous ces cas, les unités de police ses sont immédiatement ralliés à la "République populaire de Donetsk".

Ce fut, notamment, le cas de l'unité "Berkout" (CRS ukrainiens) de Donetsk, qui a refusé de dégager les manifestants autour de la direction régionale de la police et qui a pris position uniquement pour mettre sous contrôle l'armurerie du bâtiment, sous les hourrah de la foule.

Policiers des Berkout accueillis par la foule à Donetsk

policiers de Donetsk arborant le ruban de Sant-Georges, signe de ralliement des militants prorusses

A Lugansk, le conseil régional a décidé de soutenir les principales revendications des manifestants : référendum régional, libération des prisonniers politiques et appelle à la négociation.

C'est donc une étape importante dans l'ébranlement du pouvoir de Kiev et dans la reprise en main de leur destin par le peuple de l'Est de l'Ukraine. Tous les symptômes d'une extension du mouvement et de la crise politique sont donc présents. En effet, quand la police passe du côté de la contestation, les jours du régime sont comptés...

Dmitri YAROCH, le chef des milices d'extrême droite du Pravy Sektor a proclamé la mobilisation générale de ses militants pour aller "rétablir l'indépendance nationale et l'intégrité territoriale de l'Ukraine dans le Donbass".

Les SA de l'Union Européenne qui ont fait le putsch de janvier-février 2014 iront-ils jusqu'à la guerre civile ?

Sources :

http://www.unian.net/politics/907150-v-kramatorske-militsiya-hodit-s-georgievskimi-lentochkami-nastup.html

http://www.unian.net/politics/907139-v-kramatorske-separatistyi-ustanovili-flag-donetskoy-respubliki.html

http://vesti.ua/donbass/47150-smi-soobwili-o-ranenii-milicionera-v-perestrelke-na-donbasse

http://donbass.ua/news/region/2014/04/12/separatisty-v-donecke-liho-smenili-glavnuju-miliceiskuju-vlast-foto-video.html

http://donbass.ua/news/ukraine/2014/04/12/iz-za-sobytii-v-donbasse-jarosh-objavil-obschuju-mobilizaciju-

pravogo-sektora-video.html

http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/04/12/29647017.html