Blog-Media

CHRONIQUE HAJ BOUHOUCH

Expédié 17/04/2017 11:51:16
Auteur BOUHOUCH
Macron ou Mélenchon à l'Elisée, mais avec quelle majorité au parlement ?

A un moment où la bataille électorale bat son plein en France, où onze candidats parcourent le territoire français de bout en en bout, tirant leurs dernières cartouches, les électeurs, quant à eux, semblent de plus en plus indécis, ne sachant pas encore pour quel candidat voter.

Comme les électeurs, les sondages publiés ces derniers jours n'ont jamais été aussi hésitants et incertains. A l 'exception des clients du Front National qui semblent jusqu'à présent rester fidèles à leur grande dame, leader et idole, les autres formations classiques du paysage politique français, à savoir la Droite, la Gauche et le Centre connaissent aujourd'hui un éclatement et une discordance sans précédent dans les discours et les prises de position.

Certes, me dira-t-on, la démocratie c'est la liberté, le respect de la diversité des opinions. Mais n'empêche, en politique il faut toujours un leader, un rassembleur et un coordinateur des divergences. Ce n'est pas le cas actuellement à Droite comme à Gauche où les ambitions personnelles semblent l'emporter sur l'avenir d'un parti , voire sur l'intérêt national.

Il y a lieu de noter à ce sujet une véritable première en France où l'on voit les représentants de le Droite et de la Gauche se placer derrière le FN et un candidat qui se déclare plutôt libre. S'il y a une explication à donner à cette situation ,c'est que les Français ont été déçus aussi bien par Nicolas Sarkozy que par François Hollande. Autrement dit, i les électeurs cherchent aujourd'hui à opter pour une personnalité en dehors de cette alternance PS et UMP (LR) qui n'a pas satisfait les attentes et n'a rien donné jusqu'à présent, à l'exception des avantages acquis par les personnes qui accèdent aux hautes fonctions de l'Etat.

Mais ces deux grandes formations de l'alternance classique restent toutefois, à notre avis, un mal nécessaire pour le gouvernement et la stabilité du pays ? En effet on voit mal Emmanuel Macron ou Jean-Luc Mélenchon gouverner, en cas d'élection ,sans une assise parlementaire stable et acquise, ce qui est difficile à concevoir pour eux, dans les circonstances actuelles, à moins d'un revirement extraordinaire d'un grand nombre de cadres politiques à Gauche et au Centre, ce qui n'est pas à exclure. L'intérêt personnel passe souvent avent les convictions doctrinales...





Ce blog commence depuis Blog-Media
http://blog-media.info

L'URL de ce blog
http://blog-media.info/modules/weblog/details.php?blog_id=9882