ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 226
Dernier: medlipo

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 4
  Total: 4
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2018 Juillet  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Promo


Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 343
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Articles de BOUHOUCH
 Publier les articles de BOUHOUCH

Catégories


Articles les plus récents
16/12/2017

Auteur: BOUHOUCH (9:47 pm)
undefined undefinedundefined undefined undefined

QUE PEUT-ON COMPRENDRE DE LA DECISION DE MR. TRUMP A/S DE JERUSALEM ?

Le monde entier ou du moins l’écrasante majorité des Etats avec bien entendu l’ensemble des Musulmans, ont appris avec une grande stupéfaction la folle décision du président américain de reconnaître la ville de Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade de son pays.

Qu’est que les Etats Unis ou même l’Etat juif ont-ils à gagner dans cette déclaration inopportune, irréfléchie, absolument gratuite et indigne de la part d’une grande puissance, sensée être la garante de l’équilibre international.

Cette décision ne va rien changer en effet dans l’existence du conflit israélo-palestinien. Mr Trump ainsi que tout son Etat Major le savent bien. Jérusalem n’est pas une question ordinaire de revendication d’un territoire occupé. C’est une affaire qui concerne tous les Musulmans du Monde. La mosquée d’Al qods est lieu sacré, mentionné dans le livre saint, le Coran, comme étant un lieu où le Prophète Mohammed a célébré une prière célèbre, en arrivant de la Mecque par la volonté divine, dans les conditions mentionné dans le livre saint des Musulmans.

Les pratiquants des autres croyances ou les athées ont le droit de ne pas y croire ; mais de là à vouloir ignorer les convictions religieuses de presque deux milliards de gens qui ont choisi l’ ISLAM comme religion, est une erreur grave aujourd’hui dans un monde tolérant qui tient aux liberté de culte et à la laïcité.

Mr. Trump devait au moins préciser dans le texte de sa déclaration de transfert de l’ambassade de son pays à Jérusalem ne signifiait pas une ignorance des droits palestiniens sur la partie EST de cette ville sainte. Autrement dit cela n’empêcherait nullement, l’existence d’une capitale palestinienne dans la zone d’Al Qods, l’autre partie de la ville , à l’instar des deux Berlin de l’après guerre.

Le président américain ignore-t-il, aujourd’hui, qu’il vient d’ébranler l’âme de tous les peuples musulmans à travers l’Univers, y compris une grande partie de citoyens américains qui se tournent vers la Mecque pour faire leur prière.

Le locataire de la Maison Blanche a-t-il oublié son dernier séjour en Arabie saoudite et son retour aux USA, avec des milliards de dollars, une aubaine pour sauver son économie.

Non ce n’est pas pensable. Disons plutôt que Mr. Trump ne semble avoir l’étoffe d’un grand président, ou alors il cherche volontairement à attiser le feu entre Juifs et Musulmans à un moment où l’ensemble de la Communauté internationale désire au contraire l’éteindre par un règlement juste et équitable.

On commence à se demander maintenant si les Etats Unis ont intérêt à voir ce conflit perdurer en ajournant indéfiniment sa solution. S’agit-il dans ce cas d’un question de stratégie régionale EST/OUEST pour faire durer l’exploitation des richesses du Moyen Orient . Il y a tout lieu de le croire

Disons à ce sujet que le comportement de Mr. Trump est, en grande partie, encouragée par la passivité complice de certains régimes arabes réactionnaires qui sont à la merci de leur protecteur les USA.

undefined
11/10/2016

Auteur: BOUHOUCH (11:04 am)

Dans quelle mesure l'occident a t-il contribué

À l'implantation et à l'amplification du" DAESHE" ?

Au cours de toutes ces dernières années l'organisation terroriste "DAESH" a occupé et continue d' occuper une place importante dans les organes d'information ( presse écrite et parlée). Dans les cafés, dans les rencontres entre amis, une bonne part des conversations est toujours consacrée à cette organisation "djihadiste.".

En dépit de toutes les mesures de sécurité prises par certains pays européens (ceux visés en particulier par les organisations subversives), la menace terroriste reste très élevée et a atteint ces derniers temps un seuil critique . Selon un bilan établi par BFM.TV, " L'année 2015, avec sept attentats et tentatives d'attentats sur le territoire (France), restera dans les mémoires comme la vague d'attaques terroristes la plus meurtrière de l'histoire du pays, plus encore que les attaques du Hezbollah en 1986 et celles du GIA en 1995."

Au niveau mondial et selon toujours BFM TV, " le bilan est tout aussi préoccupant. En un an et trois mois, les groupes islamistes, toutes mouvances confondues, ont été à l'origine de 65 attentats dans le monde entier. Sur cette période, près de 2.000 victimes ont perdu la vie dans un attentat islamiste" L'émission de télévision précitée n'est malheureusement pas le seul organe de presse à faire état de telles informations. Pas un seul jour ne passe sans qu'on apprenne que telle ou telle organisation a commis un attentat dans une région quelconque de la planète.

Les grandes puissances ont mis le paquet pour combattre et exterminer ces guerriers du malheur. Mais, à la surprise générale, les frappes de l'ennemi deviennent de plus en plus fréquentes et de plus en plus meurtrières, semant la panique un peu partout en Europe et plus particulièrement en France et en Belgique. Il suffit aujourd'hui d'entendre à Paris le bruit d'un pétard pour voir des gens courir, affolés ,pour chercher à s' abriter. C'est dire que le DAESH a bien réussi à défendre et imposer son identité.

Certes il n'est pas question de se laisser intimider par ces actes de barbarie ou d'accepter un jour de dialoguer avec leurs auteurs. Mais l'Occident et ses alliés du Proche et Moyen Orient doit absolument chercher à connaître avant tout les pourvoyeurs de cet état islamique. C'est en lui coupant ses ressources qu'on arrivera à l'affaiblir et à l'anéantir. Qui est derrière le DAESH ? Un ou plusieurs Etats islamiques de la région? Des richards arabes, notamment saoudiens ? Cela doit être la première tache des services de renseignements occidentaux dont la mission nous paraît plus primordiale que celle des armées.

Il faut faire cependant remarquer à ce propos que certains rapports de ces services d'information ont conduit Washington à prendre des décisions fort regrettables. Personne ne peut me contredire si j'affirme ici, que du temps de Saddam Hussein et de Mouammar Kadhafi, il n'y avait ni ne pouvait y avoir une organisation à l'image de l'Etat Islamique. Ce genre de mouvances ne survivent en effet que dans une situation anarchique comme celle existant actuellement en Irak et en Lybie et demain en Syrie de l'après Béchar. Nous avons d'ailleurs consacré à ce sujet plusieurs articles Nous en citons en particulier:

-La Syrie, pays de coups d'Etat (28/3/2011)

-le conflit syrien est-il avant tout un conflit Est-Ouest ? ( 29/7/2013)

-A qui profitera la chute de Béchar Assad ? (27/8/2013)

-Quelle Syrie après Assad ? ( 5/12/2014)

Qui est responsable du chaos syrien ? ( 2/1/2016)

La politique suivie par l'occident aux Proche et Moyen Orient a fait de cette région un brasier et un enfer invivable qui ne servira à l'avenir nullement leurs intérêts ni ceux de leur allié Israël, et ce, en dépit des intrigues et des calculs de leurs services de renseignement. Bien entendu ce genre de situation peut faire l'affaire des marchands d'armes et servira de moyen de domination et de pression des grandes puissances sur les pays pétroliers de Golfe. Mais à quel prix? Posons cette question aux parents des victimes tombées en France et en Belgique dans les attentats meurtriers commis par le DAESH...Personne ne s'attendait peut être à ce que l'action de l'Etat islamique s'étende jusqu'en en Europe et aux Etats Unis. Eh! Bien c'est fait.

La question qui se pose aujourd'hui est de savoir comment sortir de ce bourbier puisque les frappes aériennes et au sol n'ont pas suffi à anéantir l'Etat Islamique et que toutes les mesures de sécurité prises en France, avec leur coût élevé, n'ont pas permis d'empêcher la commission d'actes criminels.

26/02/2016

Auteur: BOUHOUCH (7:53 pm)

ENTRETIEN MADAME ET MONSIEUR JUPE
Mme Jupé : Dis moi chéri, est-ce que tu es sûr de remporter la prochaine élection présidentielle ?
Mr Jupé : Plus que sûr ma chérie...
Mme Jupé : Puis-je savoir ce qui te donne toute cette confiance en toi ?
Mr Jupé : Mais c'est très simple à deviner. Ma chance de gagner vient de l'échec de la gauche et de la faiblesse de mes concurrents de la droiteha...ha...ha: Les bruno le Maire François Fillon et consort n'ont aucune chance de gagner. Ils n'ont, les pauvres, ni programme sérieux à défendre ni forte personnalité pour la fonction de président.Quant à Nicolas Sarkozy, il est vraiment cuit le malheureux. Les socialistes et leurs amis de la Justice qui l'ont constamment dans le collimateur, l'ont rendu tristement célèbre pour avoir la moindre chance de briguer un autre mandat . Le pauvre Nicolas est aujourd'hui en dehors de la course...Il me fait de la peine. Il ne mérite pas un tel sort.
Ne parlons pas de Mme le Pen. Si elle croit encore à une éventuelle victoire en 2017, elle est complétement folle.
Mme Jupé : Et alors ?
Mr Jupé : Alors le seul candidat qui garde encore toutes les chances de passer, c'est moi.
Mme Jupé : Dans ces conditions, je peux déjà me préparer à mon rôle de première dame.
Mr Jupé : Absolument ma chérie, absolument.
29/01/2016

Auteur: BOUHOUCH (7:28 pm)

SARKOZY appelle ALAIN JUPE au téléphone

SARKOZY : Tu me devances, paraît-il, dans le sondage pour l'élection présidentielle. J'admets. Mais tu sais pourquoi ?

JUPE : eh bien! tout simplement parce que les Français trouvent que je suis le meilleur.

SARKOZY (Eclatant de rire) : Non mon cher, en vérité c'est qu'ils te connaissent encore mal. Pendant que je me découvre en parlant sans cesse, tu te tais, par crainte de dire des bêtises. Tu finiras bien par t'adresser un jour aux Français. Et à ce moment là ils vont découvrir qui tu es au juste, autrement dit, le type d'homme qui n'a pas du tout l'envergure d'un chef d'Etat.

08/04/2015

Auteur: BOUHOUCH (5:56 pm)

LA LAÏCITE.....pour sauver l'Islam.

Chaque jour qui passe apporte son lot de massacres humains .C'étaient quotidiennement des dizaines de morts il y a quelques temps. Aujourd'hui ce sont des centaines de victimes qu'on dénombre toutes les vingt quatre heures. De la Syrie au Kenya, de l'Irak au Nigéria, de la Lybie au Yémen, des sectes religieuses s'entretuent et assassinent sauvagement des personnes innocentes, pour le simple motif que ces martyrs ne partagent pas les mêmes convictions religieuses ou dans le but, soit disant, d'instaurer un Etat islamique où sera appliquée la charia dans son intégralité.

Certains auteurs ont beau prétendre que l'action de ces sectes est avant tout dirigée contre les Occidentaux qui ont, expliquent-ils, colonisé et continuent s'exploiter les richesses du Moyen Orient et de l'Afrique, avec la complicité de dirigeants locaux. Cette hypothèse avait une certaine crédibilité au début. Mais aujourd'hui quand on voit ces sectes s'attaquer les unes aux autres, n'épargnant ni les écoles ni les lieux de prières ni même les hôpitaux, on comprend que les hostilités actuelles dans ces régions, ne sont pas une affaire entre Islamistes et Occidentaux, mais bel et bien une guerre entre sectes musulmanes et plus particulièrement entre Chiites et Sunnites.

Ces deux factions pratiquent, à quelques détails près, les mêmes prescriptions relieuses. leur animosité date cependant des premiers temps de l'Islam lorsque les partisans d'Ali Ibnou Talib contestèrent la légitimité des trois premiers califes successeurs du prophète, lesquels selon eux, n'avaient, contrairement à Ali, aucun lien de parenté avec Mohammed (Mahomet). Aujourd'hui cette rivalité revêt un caractère beaucoup plus politique que religieux, avec comme chefs de file et sponsors l'Iran pour les chiites et l'Arabie Saoudite pour les Sunnites.

Des dizaines de stations de radios et de télévisions diffusent à longueur de journée des prêches et des interprétations du coran, des discours prônant, pour la plupart, un islam radical et rigoureux, discours qui ont, depuis quelques années, un impacte important sur le paysage social et religieux des pays musulmans. Le nombre des barbus, des femmes voilées, des fidèles dans les mosquées aux heures de prière, prend des proportions de plus en plus grandes . Sur les plages on ne rencontre plus de musulmanes en maillot de bain. Bref c'est une autre société...

La situation dramatique que connait aujourd'hui le Moyen Orient et l'Afrique est la conséquence directe de ce changement dans ces régions qui deviennent un terrain favorable à tous les excès. Chacune de ces sectes actuellement en activité, et elles sont nombreuses, s'accorde le droit de dicter ses lois et d'imposer sa manière de pratiquer la religion. La véhémence dans les discours, l'appel à la violence et à l'agressivité ( attentats, assassinats collectifs) sont devenus une monnaie courante. La plupart des groupes religieux sont devenus des mouvements insurrectionnels et adhèrent les uns après les autres à l'Etat islamique.

Que deviendra le monde musulman sous la houlette de ces fanatiques sanguinaires dont l'aliénation semble avoir atteint son paroxysme. Qu'en pensent les grands oulémas et théologiens de l'Islam ? Pourquoi restent-ils timides et bâillonnés devant ce phénomène nuisible aussi bien aux peuples qu'à la religion ? Comment sortir la communauté musulmane de ce chaos, de cette anarchie qui l'asphyxie depuis des décennies ? La culture musulmane et la démocratie ne peuvent-elle pas aller de paire ? Quelqu'un peut me dire si l'Islam interdit la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence ?

Dans le monde arabo musulman on a tendance aujourd'hui à instrumentaliser la religion à des fins politiques, d'où la confusion qui règne au sein de toute cette communauté et les affrontements suicidaires entre les différentes sectes. Une séparation entre le religieux et l'Etat apparait donc aujourd'hui et plus que jamais nécessaire. Peut-on dans ces conditions concevoir à l'avenir, dans les pays arabes, des Etats à la fois musulmans et laïcs ? Pour le défunt roi Hassan II du Maroc, laïcité et Islam sont incompatibles https://www.youtube.com/watch?v=TWaDh-QhXbY .

Certes il s'agit là d'une tradition originale et unique dans le monde musulman, une tradition historiquement ancrée dans les institutions marocaines où le roi est en même temps le commandeur des croyants et le garant de la religion, comme le fut Abou Baker As Seddik, premier Calife après la mort du prophète, et ceux qui l'ont suivi. Une responsabilité donc théologique et sacrée. Toutefois cette conception, applicable au Maroc où les imams, comme en Turquie, sont de simples fonctionnaires, ne peut être étendue au reste du monde musulman. Les chefs d'Etat étant de simples dirigeants politiques ne disposent pas d'un statut spirituel et par conséquent d'un contrôle sur les pratiques religieuses et encore moins sur les prêches et discours dans les mosquées. Et c'est ce qui explique la confusion actuelle dans le monde musulman. Tout un chacun croit avoir la vocation et la qualité de prêcheur et de défenseur de l'Islam dans les lieux de culte comme à travers les stations radio et de télévision.

Les Etats arabo musulmans doivent absolument mettre fin à cette anarchie. La société arabe a besoin d'être sécularisée. L'Etat doit progressivement s'orienter vers des pratiques religieuses plus discrètes et agir selon les principes de la laïcité. La laïcité n'a jamais signifié la négation de la religion. Pour Youssef Qaradaoui, théologien, islamologue et universitaire " la laïcité dans les sociétés libérales signifie la neutralité de l'Etat vis à vis de la religion. Dans ce cadre, l'Etat n'adopte ni ne rejette la religion. Il n'est ni favorable ni hostile à son égard. Il garantit la liberté des individus d'être religieux ou non. Qaradaoui s'empresse toutefois de préciser que si la démocratie est souhaitable dans le monde musulman, "les lois de la charia ne doivent pas être amendées conformément aux valeurs et standards changeants" Et là, Qaradaoui rejoint en quelque sorte la position de Hassan II à savoir que si la démocratie est souhaitable, la loi coranique doit être respectée dans toute sa pureté et son inaltérabilité.

La tendance actuelle des grands penseurs islamistes tend justement à trouver une position intermédiaire entre le politique et le religieux, avec des régimes démocratiques où dominera la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence. Tout croyant musulman pourra appliquer sa religion comme il l'entend. Personne n'aura plus le droit de l'obliger à observer telle ou telle règle de l'Islam, de s'habiller ou de se comporter de telle ou telle façon. Les gouvernants des pays concernés doivent, selon eux, agir et s'employer à interdire ce genre d'activité et mener une lutte sans merci contre ces laveurs de cerveaux et manipulateurs de l'opinion publique. Ils doivent également s'abstenir eux même, d'intervenir dans la vie religieuse ( la présidence des prières dans les mosquées et l'organisation de cérémonies religieuses notamment ). Certes dans la plupart des pays musulmans on en est pas encore là...De plus la situation est aujourd'hui alarmante. Toute action à entreprendre à l'avenir, doit donc être progressive, prudente et mesurée.

Comme le souhaite le penseur tunisien lafif Lakhdar (l'observateur du Moyen Orient) " la laïcité est vitale pour le monde arabe et musulman" Selon lui "la religion doit être limitée au domaine privé et spirituel, laissant l'Etat gérer les affaires politiques" . Le même auteur ajoute que " la laïcisation et la modernisation sont des étapes dans l'évolution du monde et ne pourront être évitées à la longue." Lakhdar affirme par ailleurs que "la laïcité est la clé d'une pleine citoyenneté pour les hommes, les femmes, les musulmans comme les non musulmans, la clé d'une bonne entente entre toutes les composantes d'une socié." Dans le même sillage, le palestinien Khaled Hroub estime que "l'appartenance communautaire et confessionnelle doit céder la place à la citoyenneté" .

Je reconnais que cette révolution n'est pas pour demain. Mais ce n'est pas non plus un rêve irréalisable

(1) 2 3 4 ... 10 »

Copyright © 2016 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net