ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 226
Dernier: medlipo

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 7
  Total: 7
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2018 Juillet  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Promo


Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 343
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Articles de mikie95
 Publier les articles de mikie95

Catégories


Articles les plus récents
16/05/2010

Auteur: mikie95 (1:56 pm)

Un dieu à la main intacte,
a mélanger les cartes,
qui composent ma destinéé.
Suis je un réveur égaré,
dans un monde inexact,
où bien un réaliste,
perdu, au milieu
 d'un conte de fées.

Je n'en sais plus rien,
j'ai perdu tout liens,
avec la réalité.

Dois je me plonger dans la tristesse,
ou bien me baigner dans l'hilarité,
c'est un bilan d'amnésie que je dresse,
avec qui ai-je partagé ce lit défait.

Je n'en sais plus rien,
j'ai perdu tout liens,
avec la réalité.

Dites moi, quel est cette princesse,
aux si beaux cheveux, aux reflets dorés,
qui passe son temps à m'envoyer des sourires,
pour que je puisse la couvrir de caresses.

Je n'en sais plus rien,sr
j'ai perdu tout liens,
avec la réalité.

Si c'est un rêve, laissez-moi dormir,
si c'est ici le monde réel,
il n'est pas aussi cruel,
qu'on a bien voulu me dire.

Je n'en sais plus rien,
j'ai perdu tout liens,
avec la réalité.

Est ce ici que se joue mon devenir,
de chaque personne que je rencontre,
j'attends un signe, une réponse,
d'un dieu indulgent, qui jamais ne se montre.

                                                    PAEPEGAEY Michel

18/04/2010

Auteur: mikie95 (3:38 pm)
Manque de soleil,
vie devenue terne,
sans éclat,
depuis qu'elle n'est plus là,
pour partager nos nuits pastels.

Et ses nuits sans moi,
passent-elles?
Car moi, les nuits sans elle,
ne passent pas,
manque de sommeil,
et passe t'elle ses nuits,
avec un autre que moi,
mauvais karma.

La flamme s'est éteinte,
devenue sans teinte,
quel raison à tout ça,
pourquoi les couleurs passent-elles,
et le temps qui s'enfuit,
est celui qui nous aura nui.

Et ses nuits pastels ou les passent-elle?
Et ses nuits pastels, elle les passent avec qui?

Le lit semble si vide sans elle,
la chaleur de ses bras me manque,
ils n'auront pas suffit,
à protéger notre nid,
comme fais l'oiseau, de ses ailes.
Et les coups que la vie,
nous flanquent,
ont fait que mes nuits pastels,
ont virer au gris, de mon coeur aigri.

Et ses nuits pastels, où les passent-elle?
Et ses nuits pastels, elle les passent avec qui?

                                               PAEPEGAEY Michel
11/04/2010

Auteur: mikie95 (6:00 pm)

Un jeu une expérience interactive, voilà ce que je vous propose j'écris ci dessous,
 le début d'un texte poème,et j'aimerais que vous completiez à la suite, j'attends vos propositions, et remercie d'avance tous mes lecteurs et les participants.



Encore un get 27,
et je me jette à l'eau,
je suis dans la tourmente,
faut pas que je me mente,
je la veux comme amante, allô,
personne ne me réponds,
et je suis au dessus du pont,
au dessus de l'eau........

11/04/2010

Auteur: mikie95 (5:53 pm)

Combien de sirènes,
sont restées sourdes, à mes appels,
préférant nager dans les eaux troubles,
ou les requins s'en viennent.

Partagées entre terre et ciel,
le grand large ou les chaines,
pas mon genre de jeter à la mer, une bouteille,
cette vision n'est pas la mienne.

Si tu veux que je te guides, que je sois ton phare,
pas de problèmes, je t'emmènes,
mais si tu refuses la mise en Seine,
pas impossible que je pique un fard.

si ton corps et ta raison remonte à la surface,
évite tous ces lieux pas tranquilles,
ou tous les pêcheurs te chasse,
et viens partager mon ile.


                                           PAEPEGAEY Michel

28/03/2010

Auteur: mikie95 (11:42 pm)
Alors voici venu le moment,
où l'on se rejoint ma fille,
et déjà mon regard d'envie,
te déshabilles,
nous serons encore amants,
cette nuit.

ensemble, faire la fête,
se vider la tête,
oublier les soucis,
être le plus fort,
t'es ma danseuse,
ma maitresse irrespectueuse,
et dans ton confort,
j'aime à me complaire.

Et au petit matin,
tu n'aurs que faire ,
de ma mine défaite,
et de mon pauvre corps,
car tu sais que n'est plus très loin,
le moment ou tu feras de nouveau sa conquête.

Je boirai ton whisky jusqu'a la lie,
qu'on sonne ou pas l'hallali,
que la bête meure,
elle fait tout pour,
heura après heure,
jour après jour,
verres après verres.

Et je me fous des commentaires,
qui persiflent;
à mes oreilles,
ce qui importes, c'est ce que je "siffle",
je suis devenu ta chose, maudite bouteille.

                                                         PAEPEGAEY Michel

« 1 (2) 3 4 5 ... 19 »

Copyright © 2016 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net