ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 1
  Auteurs: 222
Dernier: solaire

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 7
  Total: 7
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2018 Janvier  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Promo


Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 342
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Articles de BOUHOUCH
 Publier les articles de BOUHOUCH

Catégories


Articles les plus récents
26/02/2016

Auteur: BOUHOUCH (7:53 pm)

ENTRETIEN MADAME ET MONSIEUR JUPE
Mme Jupé : Dis moi chéri, est-ce que tu es sûr de remporter la prochaine élection présidentielle ?
Mr Jupé : Plus que sûr ma chérie...
Mme Jupé : Puis-je savoir ce qui te donne toute cette confiance en toi ?
Mr Jupé : Mais c'est très simple à deviner. Ma chance de gagner vient de l'échec de la gauche et de la faiblesse de mes concurrents de la droiteha...ha...ha: Les bruno le Maire François Fillon et consort n'ont aucune chance de gagner. Ils n'ont, les pauvres, ni programme sérieux à défendre ni forte personnalité pour la fonction de président.Quant à Nicolas Sarkozy, il est vraiment cuit le malheureux. Les socialistes et leurs amis de la Justice qui l'ont constamment dans le collimateur, l'ont rendu tristement célèbre pour avoir la moindre chance de briguer un autre mandat . Le pauvre Nicolas est aujourd'hui en dehors de la course...Il me fait de la peine. Il ne mérite pas un tel sort.
Ne parlons pas de Mme le Pen. Si elle croit encore à une éventuelle victoire en 2017, elle est complétement folle.
Mme Jupé : Et alors ?
Mr Jupé : Alors le seul candidat qui garde encore toutes les chances de passer, c'est moi.
Mme Jupé : Dans ces conditions, je peux déjà me préparer à mon rôle de première dame.
Mr Jupé : Absolument ma chérie, absolument.
29/01/2016

Auteur: BOUHOUCH (7:28 pm)

SARKOZY appelle ALAIN JUPE au téléphone

SARKOZY : Tu me devances, paraît-il, dans le sondage pour l'élection présidentielle. J'admets. Mais tu sais pourquoi ?

JUPE : eh bien! tout simplement parce que les Français trouvent que je suis le meilleur.

SARKOZY (Eclatant de rire) : Non mon cher, en vérité c'est qu'ils te connaissent encore mal. Pendant que je me découvre en parlant sans cesse, tu te tais, par crainte de dire des bêtises. Tu finiras bien par t'adresser un jour aux Français. Et à ce moment là ils vont découvrir qui tu es au juste, autrement dit, le type d'homme qui n'a pas du tout l'envergure d'un chef d'Etat.

08/04/2015

Auteur: BOUHOUCH (5:56 pm)

LA LAÏCITE.....pour sauver l'Islam.

Chaque jour qui passe apporte son lot de massacres humains .C'étaient quotidiennement des dizaines de morts il y a quelques temps. Aujourd'hui ce sont des centaines de victimes qu'on dénombre toutes les vingt quatre heures. De la Syrie au Kenya, de l'Irak au Nigéria, de la Lybie au Yémen, des sectes religieuses s'entretuent et assassinent sauvagement des personnes innocentes, pour le simple motif que ces martyrs ne partagent pas les mêmes convictions religieuses ou dans le but, soit disant, d'instaurer un Etat islamique où sera appliquée la charia dans son intégralité.

Certains auteurs ont beau prétendre que l'action de ces sectes est avant tout dirigée contre les Occidentaux qui ont, expliquent-ils, colonisé et continuent s'exploiter les richesses du Moyen Orient et de l'Afrique, avec la complicité de dirigeants locaux. Cette hypothèse avait une certaine crédibilité au début. Mais aujourd'hui quand on voit ces sectes s'attaquer les unes aux autres, n'épargnant ni les écoles ni les lieux de prières ni même les hôpitaux, on comprend que les hostilités actuelles dans ces régions, ne sont pas une affaire entre Islamistes et Occidentaux, mais bel et bien une guerre entre sectes musulmanes et plus particulièrement entre Chiites et Sunnites.

Ces deux factions pratiquent, à quelques détails près, les mêmes prescriptions relieuses. leur animosité date cependant des premiers temps de l'Islam lorsque les partisans d'Ali Ibnou Talib contestèrent la légitimité des trois premiers califes successeurs du prophète, lesquels selon eux, n'avaient, contrairement à Ali, aucun lien de parenté avec Mohammed (Mahomet). Aujourd'hui cette rivalité revêt un caractère beaucoup plus politique que religieux, avec comme chefs de file et sponsors l'Iran pour les chiites et l'Arabie Saoudite pour les Sunnites.

Des dizaines de stations de radios et de télévisions diffusent à longueur de journée des prêches et des interprétations du coran, des discours prônant, pour la plupart, un islam radical et rigoureux, discours qui ont, depuis quelques années, un impacte important sur le paysage social et religieux des pays musulmans. Le nombre des barbus, des femmes voilées, des fidèles dans les mosquées aux heures de prière, prend des proportions de plus en plus grandes . Sur les plages on ne rencontre plus de musulmanes en maillot de bain. Bref c'est une autre société...

La situation dramatique que connait aujourd'hui le Moyen Orient et l'Afrique est la conséquence directe de ce changement dans ces régions qui deviennent un terrain favorable à tous les excès. Chacune de ces sectes actuellement en activité, et elles sont nombreuses, s'accorde le droit de dicter ses lois et d'imposer sa manière de pratiquer la religion. La véhémence dans les discours, l'appel à la violence et à l'agressivité ( attentats, assassinats collectifs) sont devenus une monnaie courante. La plupart des groupes religieux sont devenus des mouvements insurrectionnels et adhèrent les uns après les autres à l'Etat islamique.

Que deviendra le monde musulman sous la houlette de ces fanatiques sanguinaires dont l'aliénation semble avoir atteint son paroxysme. Qu'en pensent les grands oulémas et théologiens de l'Islam ? Pourquoi restent-ils timides et bâillonnés devant ce phénomène nuisible aussi bien aux peuples qu'à la religion ? Comment sortir la communauté musulmane de ce chaos, de cette anarchie qui l'asphyxie depuis des décennies ? La culture musulmane et la démocratie ne peuvent-elle pas aller de paire ? Quelqu'un peut me dire si l'Islam interdit la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence ?

Dans le monde arabo musulman on a tendance aujourd'hui à instrumentaliser la religion à des fins politiques, d'où la confusion qui règne au sein de toute cette communauté et les affrontements suicidaires entre les différentes sectes. Une séparation entre le religieux et l'Etat apparait donc aujourd'hui et plus que jamais nécessaire. Peut-on dans ces conditions concevoir à l'avenir, dans les pays arabes, des Etats à la fois musulmans et laïcs ? Pour le défunt roi Hassan II du Maroc, laïcité et Islam sont incompatibles https://www.youtube.com/watch?v=TWaDh-QhXbY .

Certes il s'agit là d'une tradition originale et unique dans le monde musulman, une tradition historiquement ancrée dans les institutions marocaines où le roi est en même temps le commandeur des croyants et le garant de la religion, comme le fut Abou Baker As Seddik, premier Calife après la mort du prophète, et ceux qui l'ont suivi. Une responsabilité donc théologique et sacrée. Toutefois cette conception, applicable au Maroc où les imams, comme en Turquie, sont de simples fonctionnaires, ne peut être étendue au reste du monde musulman. Les chefs d'Etat étant de simples dirigeants politiques ne disposent pas d'un statut spirituel et par conséquent d'un contrôle sur les pratiques religieuses et encore moins sur les prêches et discours dans les mosquées. Et c'est ce qui explique la confusion actuelle dans le monde musulman. Tout un chacun croit avoir la vocation et la qualité de prêcheur et de défenseur de l'Islam dans les lieux de culte comme à travers les stations radio et de télévision.

Les Etats arabo musulmans doivent absolument mettre fin à cette anarchie. La société arabe a besoin d'être sécularisée. L'Etat doit progressivement s'orienter vers des pratiques religieuses plus discrètes et agir selon les principes de la laïcité. La laïcité n'a jamais signifié la négation de la religion. Pour Youssef Qaradaoui, théologien, islamologue et universitaire " la laïcité dans les sociétés libérales signifie la neutralité de l'Etat vis à vis de la religion. Dans ce cadre, l'Etat n'adopte ni ne rejette la religion. Il n'est ni favorable ni hostile à son égard. Il garantit la liberté des individus d'être religieux ou non. Qaradaoui s'empresse toutefois de préciser que si la démocratie est souhaitable dans le monde musulman, "les lois de la charia ne doivent pas être amendées conformément aux valeurs et standards changeants" Et là, Qaradaoui rejoint en quelque sorte la position de Hassan II à savoir que si la démocratie est souhaitable, la loi coranique doit être respectée dans toute sa pureté et son inaltérabilité.

La tendance actuelle des grands penseurs islamistes tend justement à trouver une position intermédiaire entre le politique et le religieux, avec des régimes démocratiques où dominera la liberté d'expression et de conscience dans le respect de la différence. Tout croyant musulman pourra appliquer sa religion comme il l'entend. Personne n'aura plus le droit de l'obliger à observer telle ou telle règle de l'Islam, de s'habiller ou de se comporter de telle ou telle façon. Les gouvernants des pays concernés doivent, selon eux, agir et s'employer à interdire ce genre d'activité et mener une lutte sans merci contre ces laveurs de cerveaux et manipulateurs de l'opinion publique. Ils doivent également s'abstenir eux même, d'intervenir dans la vie religieuse ( la présidence des prières dans les mosquées et l'organisation de cérémonies religieuses notamment ). Certes dans la plupart des pays musulmans on en est pas encore là...De plus la situation est aujourd'hui alarmante. Toute action à entreprendre à l'avenir, doit donc être progressive, prudente et mesurée.

Comme le souhaite le penseur tunisien lafif Lakhdar (l'observateur du Moyen Orient) " la laïcité est vitale pour le monde arabe et musulman" Selon lui "la religion doit être limitée au domaine privé et spirituel, laissant l'Etat gérer les affaires politiques" . Le même auteur ajoute que " la laïcisation et la modernisation sont des étapes dans l'évolution du monde et ne pourront être évitées à la longue." Lakhdar affirme par ailleurs que "la laïcité est la clé d'une pleine citoyenneté pour les hommes, les femmes, les musulmans comme les non musulmans, la clé d'une bonne entente entre toutes les composantes d'une socié." Dans le même sillage, le palestinien Khaled Hroub estime que "l'appartenance communautaire et confessionnelle doit céder la place à la citoyenneté" .

Je reconnais que cette révolution n'est pas pour demain. Mais ce n'est pas non plus un rêve irréalisable

06/03/2015

Auteur: BOUHOUCH (12:40 pm)

QUEL EST CE MYSTERE QUI ENTOURE ET ENVELOPPE

LES ORGANISATIONS ISLAMIQUES ?

Plus le temps passe et plus on se rend compte que la conjoncture que vit actuellement le monde musulman, dans son ensemble, est une situation inextricable et dangereuse. Les observateurs du monde entier se perdent à trouver, dans leurs analyses et commentaires, la moindre explication à ce qui se passe aujourd'hui dans ces régions du monde où les guerres de religion entre sectes et ethnies, font rage.

Qui combat qui ? Qui fournit les armes à qui ? Qui finance qui ? ce sont là autant de questions auxquelles personne n'est encore, à l'heure actuelle, en mesure de fournir une réponse satisfaisante. Les différentes organisations religieuses s'accusent mutuellement et se jettent la responsabilité les unes sur les autres. Au Moyen Orient Chiites, Sunnites et Kurdes s'entretuent quotidiennement, même dans les mosquées, des lieux sensés, pourtant, être saints et inviolables. En Irak l'Etat Islamique s'oppose au gouvernement de la majorité et décide unilatéralement d' instituer un régime d' islam radical. En Syrie on retrouve ce même Daesh qui combat aussi bien les forces de Bechar El Assad que celles de l'Armée libre de Syrie.

En Afrique les foyers de guérilla se multiplient et s'étendent d'un pays à l'autre. Quel manipulateur "en chef" anime ces organisations terroristes ? Quel idéal poursuit-on? Quel but cherche-t-on à atteindre? Un Etat islamique dit-on...Quels seront les gouvernants de cet" Etat de rêve" ? Ces mêmes sanguinaires qui assassinent froidement des centaines de personnes innocentes chaque jour ? A part les prières obligatoires et les contraintes imposées aux hommes et aux femmes quant à leur habillement, leur manière de vivre et de se comporter dans cette société archaïque qu'ils veulent leur imposer, quels droits est-on en mesure de leur octroyer et quel avenir pensent-t-on réserver aux enfants en dehors de la récitation des versets coraniques et de la disponibilité à se tenir prêts pour servir un jour comme kamikazes.

On parle depuis quelques temps de la complicité des services de renseignements de l'Occident, CIA, notamment, dans la fomentation des guerres intestines et le déclenchement des conflits entre les différentes fractions religieuses. Omar El Béchir président du SOUDAN accuse ouvertement le Central Intelligence Agency et le Mossad d'être derrière les troubles actuels au Moyen Orient et en Afrique. Pour d'autres observateurs, ce qui se passe aujourd'hui au Nigéria n'est que la conséquence de la concurrence économique entre l'Europe, les USA et la Chine laquelle s'étant emparé de plusieurs gros marchés en Afrique, est devenue gênante pour les fournisseurs habituels du vieux continent.

Pour Jean Michel Vernochet (vidéo diffusée sur Iceberg TV), le Daesh est un instrument de l'Occident comme l'a été la Qaeda il y a quelques années. Pour cet auteur l'Etat Islamique est une mise en scène et un montage des responsables occidentaux pour continuer à exercer leur influence sur ces contrées et à détourner l'opinion publique de leurs peuples, à un moment où Europe et Etats Unis traversent des situations difficiles. Une grande partie de la jeunesse et des intellectuels arabes partagent aussi ces hypothèses.

Tout en précisant à mes lecteurs que personnellement je ne fais pas miennes ce genre de suppositions, je reste toutefois très perplexe quant à l'existence même de ces foyers de guerre dans les régions les plus stratégiques du monde musulman (Moyen Orient, Maghreb, Sahel ( riche en minerais ), Nigéria, le 5e producteur mondial de pétrole et le premier en Afrique, sans parler du Yémen et de la Somalie situés à l'accès de la mer rouge.

La plupart des observateurs "neutres" se demandent comment les Occidentaux, avec tous les moyens de renseignement dont ils disposent, ne sont ils pas arrivés, jusqu'à présent, à connaître les fournisseurs d'armes, les pourvoyeurs de fonds et les pays qui soutiennent ce qu'ils appellent les organisations terroristes ? Des questions restées jusqu'à ce jour sans réponse en attendant de trouver un jour," les boites noires "pour éclaircir le mystère .

28/02/2015

Auteur: BOUHOUCH (12:29 pm)

L' islam radical est-il une menace pour l'ISLAM ?

Avec le temps qui passe et les siècles qui se succèdent, la société humaine évolue et les mœurs changent. Tout s'est transformé en Europe depuis le Moyen Age : la manière de vivre et de s'habiller, comme celle de se gouverner et de prier. L'Eglise autrefois autocrate au pouvoir absolu, avait une autorité et un contrôle direct sur les dirigeants politiques de l'époque (rois et princes) qu'elles pouvaient même, dans certains cas, destituer . Ce pouvoir ecclésiastique imprimait ainsi une certaine orientation aux décisions des dirigeants des Etats chrétiens, voire à leur conduite et comportements quotidiens.

Et vint la séparation des pouvoirs. Aujourd'hui les pays européens et américains sont tous des Etats laïques. Dans le monde musulman il en est autrement. Selon les théologiens et les doctes de l'Islam, Le Coran a édicte et fixé pour l'éternité, les règles de vie, individuelles et en société, du croyant. Le contenu du Livre Saint, en tant que parole de Dieu est donc IMMUABLE et s'impose jusqu'à la fin des temps. Vouloir en modifier la substance dans le but d'une modération quelconque ou d'un réajustement nécessité par l'évolution de la civilisation, est selon ces mêmes islamologues, une hérésie et un péché impardonnable.

Au fil de tous les siècles qui se sont succédés depuis la mort du prophète Mohammed, un grand nombre d'écoles théologiques, de sectes religieuses et d'organisations islamiques, de par le monde, se sont évertués à défendre l'inaltérabilité du contenu du Livre Saint. Il est à noter en effet, que contrairement à ce qui s'est passé dans d'autres cultes, les textes relatifs à l'Islam, Coran et Hadith, sont restés absolument intactes et confirmées par des sources infaillibles vérifiées et recoupées. Les paroles de Mohammed qui constituent une part importante de la religion musulmane, ont été notées avec beaucoup de soin par des proches du prophète et consignés dans des écrits authentiques.

Toutes les organisations religieuses qui se déploient actuellement sur le terrain et s'engagent dans un combat de mort contre ce qu'ils appellent les ennemis de l'Islam, ont un point commun à savoir la sauvegarde de l'Islam dans sa pureté et son authenticité, quitte à utiliser pour cela tous les moyens, y compris la lutte avec les armes: LE JIHAD. Les différentes écoles salafistes constituent des mouvements sunnites qui revendiquent un retour à l'Islam des origines (Salaf = ancêtre). Parmi les théologiens les plus connus, citons Ahmed Ibn Hanbal 9e siècle, Ibn Taymiyya 14 e siècle. Aujourd'hui les défenseurs de cette mouvance se divisent en deux écoles, celle qui se contente de faire de la prédication et celle qui opte pour le Djihad.

La colonisation de quelques pays arabes et africains aux 18e et 19e siècles, a fait naître un courant nationaliste et un rattachement plus accentué à la religion. En 1928, Hassan El Banna fonde en Egypte l'organisation des Frères musulmans avec comme objectif "la renaissance de l'islam et le rejet de l'influence occidentale". L'action des mouvements islamiques ne date donc pas d'aujourd'hui. Il est à noter cependant que depuis environ deux décades, leur nombre a été multiplié et leur action s'est amplifiée pour prendre une dimension internationale: Asie (Afghanistan, Pakistan, Yémen), Moyen Orient, Afrique(Nigéria, Mali, Niger , Tchad, Corne de l'Afrique) et depuis quelques temps dans des pays européens et du continent américain.

Al Qaeda avec toutes ses filiales, les Talibans, l'Etat Islamique (Daesh), Chabeb somalien, Boko Haram, Nasr ach Charia sont classés aux Nations Unis et par les grandes puissances comme étant des groupes terroristes dangereux. Ces organisations se sont jurés, en effet, de créer, tôt ou tard et à tout prix un Etat islamique où sera appliqué un Islam salafiste, radical, débarrassé de toute influence occidentale. Boko Haram signifie dans le dialecte haoussa "l'éducation occidentale est un péché". Dans plusieurs pays musulmans, la majorité des femmes portent une burqa ou un voile et évitent de s'exhiber avec des habits européens qui laissent apparaître les contours de leur corps. Des milliers de personnes sont tombées victimes d' actes féroces, inhumains, sanguinaires, contraires à toute notion religieuse ou de civilisation pour avoir enfreint certaines règles de retenue, imposées par les sectes. Comment penser et encore moins admettre que l'on puisse, aujourd'hui, au siècle où nous vivons, obliger des êtres humains à s'habiller de telle ou telle façon ou à embrasser une religion quelconque contre leur volonté et.... sous peine de mort ?

Que devient la liberté humaine, la faculté de choisir sa religion et son lendemain ? D'ailleurs que représente en tout, l'Islam par rapport à l'ensemble de la population mondiale ? 10,15% ? Peut-t-on dans ces conditions, obliger plus de sept milliards d'êtres humains à se convertir à l'Islam, par la seule volonté et le seul désir de quelques barbus, fous d'Allah ?.... L'Islam radical tel quel est conçu par ses adeptes Lire le Blog de BOUHOUCH | commentaire(s) (0) | Trackbacks (0) | Lus (1747)

« 1 (2) 3 4 5 ... 11 »

Copyright © 2016 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net