ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 220
Dernier: Laetitia80

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 9
  Total: 9
[Détail]
 Infos site

Historique
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Promo


Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 342
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de BOUHOUCH
 Publier les articles de BOUHOUCH

05/06/2017
CHRONIQUE HAJ BOUHOUCH

Auteur: BOUHOUCH (5:42 pm)
MOUVEMENT REVENDICATIF OU...SUBVERSIF

Les derniers événements qu'a connu la ville marocaine d' Al Hoceima ces derniers temps, continuent d'occuper l'opinion publique et de susciter diverses réactions et de nombreux commentaires dans les milieux politiques comme au sein des couches populaires.

Pour les uns il s'agit tout simplement d'une action de revendications légitimes des habitants d'une région économiquement sous développée et dont une grande partie des habitants vivent sous le seuil de la pauvreté. Pour d'autres, au contraire, le" HARAK" est un mouvement séparatiste d' une certaine jeunesse rifaine qui a toujours rêvé d'une république dans la zone nord du Maroc. Il s'agit là d'une réalité que personne ne peut plus nier aujourd'hui. Il ne faut pas craindre ni hésiter un seul instant à l'admettre.

Quand les leaders de ce mouvement s'affichent dans des vidéos avec la photo de Abdelkrim Khatabi au lieu du portait de Sa Majesté Mohamed VI, le chef légitime de l'Etat marocain, quand on exhibe l'emblème d'une certaine république du Rif à la place du drapeau national, il ne s'agit plus là d' un simple mouvement de revendications mais bel et bien d'une action de séparatistes et par conséquent d'une atteinte à l'intégrité nationale, un crime d'une haute gravité.

Quelques journalistes et hommes politiques marocains essaient, peut être de bonne foi, de nous convaincre que les derniers événements d'Al Hoceima ont pour seule cause des revendications sociales légitimes, telles que la création d'un pital ou d'une faculté. Mais pourquoi, dans ces conditions mettre dans le panier tous les membres du gouvernement marocain, tous les conseillers de Sa Majesté, et tous les dirigeants des partis politiques , traitant tout le monde de voleurs, de tricheurs et d'ennemis du peuple.

Qui Est-ce Nasser Zefzafi qui se permet de tenir de tels propos outrageants et subversifs ? Par qui est-il manipulé? Quel est son but exact puisqu'il a refusé de dialoguer avec des responsables gouvernementaux et appelé les habitants à la révolte et à la sédition, allant jusqu'à troubler la prière sacrée du vendredi à la mosquée.

Et venir aujourd'hui nous parler de revendications sociales...Non messieurs, il s'agit là d'un crime impardonnable. Continuer à dialoguer avec de tels fauteurs de trouble ne fera qu'à les inciter ainsi que d'autres, à Al Hoceima et ailleurs, à agir de même.

Plusieurs régions au Maroc connaissent la même situation économique, sinon pire encore. Personne ne peut nier la misère dans laquelle végètent les citoyens dans les bidonvilles et dans le monde rural. Nul n'ignore la généralisation de la corruption dans l'administration marocaine, à tous les niveaux. Nous savons tous qu'il y a aujourd'hui au Maroc deux classes sociales : une qui vit dans l'opulence, qui permet à ses enfants de faire des études supérieures pour être plus tard des médecins, ingénieurs, avocats et hauts cadres de l'Etat ou de sociétés et une autre classe, la plus grande, condamnée à vivre dans la misère et enfanter une progéniture de futurs ouvriers agricoles et manœuvres dans le bâtiment, des marchants ambulants, des mendiants ou tout simplement des malfaiteurs.

Soyons sincères et courageux et avouons que c'est là la triste réalité de notre pays...Mais personnellement je trouve que ce n'est pas la faute d'un gouvernement quelconque ou des partis politiques. C'est le peuple lui-même qui est responsable de sa situation

Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2016 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net