| Mon Blog | Ecrire un article | Profil | Mode d'Emploi |




Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !


 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 226
Dernier: medlipo

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 9
  Total: 9
[Détail]
 Infos site



«  «  2018 Juillet  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4






1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 343
5 lydwine 238


Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web



BLOGs - Article de vilistia
 Publier les articles de vilistia

31/01/2016
Ukraine – La guerre secrète de Washington… vidéo fr

Auteur: vilistia (2:34 am)

Ukraine – La guerre secrète de Washington… vidéo fr

26 Jan 2016

En décembre est arrivé un nouveau volontaire étasunien, David Simpson, qui s’est aussitôt rapproché des instances gouvernementales de la République de Donetsk et de l’agence internationale DONi qui a été autorisée a diffuser en exclusivité les premiers entretiens de cet ex-officier de la CIA venu rejoindre la rébellion du Donbass contre l’agression atlantiste menée en Ukraine par les USA et leurs laquais de l’Union Européenne.

Après les premiers entretiens réalisés par le Directeur de Doni News et qui ont abordé l’aspect géopolitiques de l’ingérence étasunienne en Ukraine, j’ai été invité par Janus Putkonen a réaliser en compagnie de Laurent Brayard une premier « entretien militaire » avec David Simpson. Cet entretien général dont vous trouverez un extrait vidéo ici aborde l’implication concrète et exponentielle des services étasuniens dans la crise ukrainienne en général et la guerre dans le Donbass en particulier..

Au cours de ce premier entretien, l’ex-officier de la CIA nous a confirmé qu’au delà d’un soutien politique et économique affiché par les occidentaux au nouveau pouvoir de Kiev, les USA avaient mis en place sur le terrain depuis l’affaire du « Maïdan » fin 2013, une intervention concrète de leurs services spéciaux, notamment de la NSA et la CIA…

Cette ingérence étasunienne incarnée par les visites de Ashton, Biden ou Brennan dès les premières mois de la crise ukrainienne, montre bien l’intérêt porté par les USA et le système libéral à cette région d’Europe, traditionnel « pivot stratégique » des confrontations historiques entre l’Est et l’Ouest.

Car aujourd’hui, il est évident que la crise ukrainienne n’est pas une simple révolution ukraino-ukrainienne, comme les médias serves occidentaux ont voulu nous le présenter, ni même seulement une guerre de préemption menée par une Union Européenne en souffrance de nouveaux territoires économiques à asservir. C’est une guerre par procuration menée en Ukraine contre la Russie fédérale par un système unipolaire libéral exsangue et qui cherche à retarder ainsi un effondrement sur lui-même.

Devant de tels enjeux vitaux, la ploutocratie a décidé de garder dans ses griffes l’Ukraine et ceci à n’importe quel prix y compris celui du sang ! Ainsi par exemple lorsqu’un accord est sur le point d’aboutir entre l’opposition et le gouvernement Ianoukovitch confronté à l’insurrection du Maïdan, les jours suivants, contre toute logique gouvernementale, près d’une centaine de manifestants et policiers vont être abattus par de mystérieux tireurs qui sabordent la Paix en provoquant un coup d’état sans appel pour un nouveau régime pro européen et atlantiste. La perte de la Crimée et le soulèvement fédéraliste de la Novorossiya incite les USA a engager une guerre terroriste contre les populations russophones d’Ukraine, on connaît la suite : plus de 10 000 tués, un territoire détruit et des centaines de milliers de victimes, blessées, déplacées, sans compter les destructions des infrastructures…

David Simpson a confirmé que les agents des services étasuniens sont présents en Ukraine et depuis le début de la crise :

– En tant que conseillers civils ou militaires, dans des missions d’assistance au sein des Ministères ukrainiens.

– En tant qu’instructeurs militaires, dans des missions de formations tactiques au sein des camps d’entrainement militaires.

– En tant que techniciens, accompagnant les livraisons de matériels spécialisés de l’OTAN délivrés en Ukraine.

Dans la guerre menée par Kiev contre le Donbass, l’implication croissante des agents et des militaires américains est également de plus en plus importante jusque sur la ligne de front…

– En tant que cadres ou spécialistes au sein des Sociétés Militaires Privées de type « Blackwater » financées et dirigées par la CIA.

– En tant que spécialistes des ressources de renseignement mises à la disposition de l’ATO (satellites, radars et télécommunications)

– En tant que conseillers militaires présents dans les cellules de commandement des états-majors.

Selon David Simpson on peut estimer à environ 3 000 l’effectif total des personnels étasuniens déployés sur le territoire ukrainien pour soutenir, encadrer et contrôler les différents services de sécurité de Kiev…

Abordant les actions de combat menées éventuellement sur le terrain, David Simpson a confirmé la forte probabilité d’opérations spéciales menées directement par le commandement des opérations spéciales étasunien comme par exemple l’assassinat du Commandant de la Brigade Prizrak,Alexei Mozgovoï. En effet selon lui, les renseignements nécessaires à la préparation d’une telle opération, le mode opératoire conforme à ceux de l’OTAN utilisé, et la réussite de l’exfiltration du commando par exemple, laissent à penser une implication de ressources techniques et humaines que seuls les services étasuniens sont aujourd’hui en mesure de déployer en territoire contrôlé par les forces républicaines.

http://alawata-rebellion.blogspot.fr/ ... trer-dans-la-legende.html

Cette implication étasunienne est également présente jusque dans la préparation de l’armée ukrainienne à une nouvelle et future offensive sur le front du Donbass. Outre les accords permettant de fournir l’Ukraine en armement et matériels militaires de plus en plus offensifs, l’OTAN se positionne de façon quasi permanente sur le territoire de ce pays « non intégré mais allié » de l’organisation militaire sous commandement étasunien qui a défini la Russie comme son principal ennemi.

Ainsi des manœuvres et exercices militaires qui se déroulent depuis le début de la crise ukrainienne en mer Noire ou dans l’Ouest de l’Ukraine. Ces dernières constituent non seulement une véritable provocation vis à vis de la Russie, une mise en oeuvre à grande échelle de la coopération militaire entre occidentaux et ukrainiens, mais aussi et surtout la construction d’une réseau logistique stratégique pour une éventuelle intervention militaire en Ukraine (reconnaissance, voies et dépôts d’approvisionnement, implantation de réseaux de télécommunications et radars, zones d’atterrissage et d’héliportage etc…)

De fait, nous voyons aujourd’hui une armée ukrainienne qui ne s’étant pas encore relevée de ses défaites passées, cherche de nouveaux modes opératoires plus performants auprès de ses mentors étasuniens quitte à se soumettre progressivement à l’image de l’appareil politique et économique du pays à leurs procédures, à leur contrôle et même directement à leur commandement….

Plus que jamais, l’Ukraine est devenu le 51ème état nord américain…

Erwan Castel, volontaire français en Novorossiya

Pour DONi Press, le 25 janvier 2016, à Donetsk

Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat