| Mon Blog | Ecrire un article | Profil | Mode d'Emploi |




Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !


 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 222
Dernier: solaire

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 5
  Total: 5
[Détail]
 Infos site



«  «  2018 Janvier  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3






1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 342
5 lydwine 238


Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web



BLOGs - Article de vilistia
 Publier les articles de vilistia

12/12/2015
DOSSIER COP21 - Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»

Auteur: vilistia (2:22 pm)

12 décembre, 2015 Posté par Benji sous Écologie

Peut-on encore mettre en cause les propos de Naomi Klein? Cette femme exceptionnelle est une journaliste canadienne, auteur, cinéaste et militante altermondialiste, a dénoncé l’exploitation de la misère que conduisent selon elle les multinationales envahissantes telles que McDonald’s, Nike, Coca-Cola, Starbucks ou encore Wal-Mart, et à écrit pour de nombreux journaux dont certains éminents: The Nation, The Globe and Mail, Harper’s Magazine, The Guardian, Rolling Stone et In These Times.

L’un de ses coups de maître est son livre qui l’a popularisé à travers la planète: La Stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre.

Dès le mois d’Avril, elle a prévenu de ce que serait la COP21, un sommet inutile qui n’aboutirait à rien, mais pas que, elle force est de constater qu’elle ne s’est trompé sur aucun point:

Je n’attends certainement pas un miracle. En 2009, la grosse erreur a été d’avoir des attentes disproportionnées. Cela a causé une vraie gueule de bois après l’échec du sommet. Un psychanalyste britannique a même parlé de «syndrome de Copenhague» pour décrire la profonde dépression dont a souffert toute une génération de militants convaincus que c’était leur dernière chance de sauver le monde. A Copenhague, ils étaient bien trop dans la supplication, sur l’air de «Obama, Merkel, sauvez-nous !» Il n’y aura pas de ça à Paris, et c’est une bonne chose.

LA SUITE ........


Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat