ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 213
Dernier: matieux

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 8
  Total: 8
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2021 Avril  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 345
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de stephanie
 Publier les articles de stephanie

04/05/2013
Tout sur l'allergie aux pollens

Auteur: stephanie (12:16 am)

Puisqu'on est au printemps, il faut faire attention aux pollens. En France, le risque allergique est notamment élevé à très élevé pour les pollens de bouleau sur l'ensemble du territoire, et moyen à élevé pour les pollens de frêne. Les personnes les plus sensibles devront également faire attention aux pollens de platane, qui sont associés à un risque faible à localement élevé.

Alerte aux pollens

L' alerte aux pollens se fait entendre surtout vers la fin du printemps puisque cette dernière est justement la saison des graminées, responsables des rhinites allergiques. Pourtant il faut savoir qu'il existe dans l'année trois grandes saisons polliniques, s'il faut aussi compter les pollens d'arbres et les herbacées.

Ces trois grandes saisons polliniques varient selon des conditions climatiques, raison pour laquelle elles varient d'une année à l'autre. Toutefois, elles présentent à chaque fois la même chronologie. Chaque début d'année est marqué par la saison des arbres, ensuite vient la saison des graminées, et enfin celle des herbacées. Les personnes les plus sensibles, c'est-à-dire celles qui sont allergiques à tous les types de pollens, peuvent donc éternuer plusieurs mois dans l'année.

A Paris-Ile de France par exemple, les pollens de frêne et platane sont expulsés en masse en mars et avril, ceux des pollens de bouleau fin février-fin avril avec maximum en avril. Ensuite, mi-mai jusqu’à fin juillet, c'est l'alerte aux pollens des graminées. Les pollens des herbacées ne sont pas en reste, de juillet à septembre.

Rhinite allergique, attention aux pollens

En début de printemps, le rhinite allergique, connu plus communément sous le nom de "rhume des foins", est favorisé par les alternances de pluie et de beau temps. Les végétaux mûrissent plus rapidement, il faut donc faire attention aux graminées, mais également aux pariétaires, aux aulnes, aux boulots, aux cyprès, etc. Comme mentionné plus haut, la nature et la quantité de pollens varient en fonction des régions et des conditions climatiques.

Au-delà de cette période, d'autres allergènes peuvent persister, notamment les herbacées telles que l'ambroisie, l'armoise, ou encore les chénopodes. Ces dernières peuvent perdurer dans l'atmosphère jusqu'à l'automne, au détriment de personnes polysensibilisées qui peuvent souffrir de rhinite allergique durant plusieurs mois.

Comment éviter l'exposition aux pollens ?

Pour éviter les crises provoquées par les pollens des arbres, des graminées, ou encore des herbacées, notamment les éternuements, les conjonctivites, voire les crises d'urticaire, il faut avant tout prendre l'habitude de ne sortir prendre l'air tôt le matin qu'en milieu ou fin de journée, périodes de la journée pendant lesquelles la quantité de pollens dans l'air est élevé. Les fenêtres doivent ensuite être fermées durant le reste de la journée.

Nous ne le répèteront jamais assez, les pollens ne pas aussi seulement présents au printemps. Au mois de janvier par exemple, les pollens de noisetiers peuvent faire beaucoup de malheureux, tout comme ceux de peupliers ou d'aulnes en février. Pour mieux prévenir toute forme d'allergie, il faut donc s'informer sur le calendrier des pollens, notamment en ligne, sur les sites spécialisés.

Outre de faire entretenir plus souvent son jardin pour faire en sorte qu'il diffuse moins de pollens, il est aussi conseillé de prendre régulièrement des douches, avant de se coucher, et surtout, au retour d'une ballade. Il faut surtout se laver les cheveux pour en déloger les pollens. Il faut également changer de vêtements plus fréquemment que d'habitude. Par ailleurs, il faut aussi éviter d'étendre ses lessives à l'extérieur car les pollens risqueraient de s'y coller.

Symptômes et traitements de l'allergie aux pollens

Le rhume des foins peut se manifester comme un rhume classique, notamment un nez qui coule ou bouché, et des éternuements. L'allergie aux pollens peut également engendrer une conjonctivite, ou provoquer des démangeaisons du nez ainsi que du palais. Face à ces symptômes, il est vivement conseillé de consulter un médecin, pour éviter notamment que l'allergie ne s'intensifie, et se compliquer par exemple en asthme.

Le traitement du rhume des foins vise à atténuer, voire faire disparaître les symptômes de l'allergie. Le médecin peut prescrire des antihistaminiques, à prendre par voie orale ou locale. Des corticoïdes peuvent également être préconisés, locaux ou sous forme de gouttes nasales et/ou des antileucotriènes, surtout quand la rhinite allergique est associée à un asthme.

A part les traitements symptomatiques, la désensibilisation est également envisageable. Elle permet non seulement de guérir l'allergie mais réduit aussi le risque de passage de la rhinite vers l'asthme. Outre cela, elle réduit également le risque de voire apparaître une polysensibilisation.

Conseils : Vous êtes allergique aux pollens ? Pour que vos dépenses en soins puissent être bien remboursées, n'hésitez pas à renforcer votre couverture santé par une bonne complémentaire santé. Cette dernière complète les remboursements santé de l' Assurance maladie obligatoire, c'est-à-dire tout ou partie du ticket modérateur, des dépassements d'honoraires de l'allergologue par exemple, ou encore les frais des soins hors-nomenclature.

Pour trouver une bonne complémentaire santé, il faut suivre la méthode suivante :

  1. Faire le point sur son profil, c'est-à-dire déterminer ses réels besoins de santé (habitudes de soins, consommation médicale mensuelle, futurs besoins en soins,...).
  2. Déterminer son budget de complémentaire santé (en fonction de ses possibilités financières, estimer le montant du budget pouvant être réservé pour sa couverture santé complémentaire).
  3. Demander un ou des devis de complémentaire santé en ligne, pour estimer le montant de la garantie santé la mieux adaptée à sa situation.
  4. Recourir à l'aide d'un comparateur de complémentaire santé pour mieux cerner les garanties proposées en ligne.

Lire le Blog de stephanie | commentaire(s) (1) | Lus (2690)
Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2008 - 2021 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net