ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 215
Dernier: nicoduf

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 11
  Total: 11
[Détail]
 Infos site

Historique
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 343
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de Keltouma
 Publier les articles de Keltouma

07/08/2012
Mireille(suite7)

Auteur: Keltouma (3:49 pm)

Le Sultan marocain n’était pas du reste en prenant position contre l’occupant et ceci n’a pas manqué de soulever l’indignation de ceux qui comptaient maintenir leurs avantages quelques  décennies de plus, dont justement ce mouvement clandestin « conscience France ».

 Mais mêmes ceux-ci n’étaient pas d’accords sur le moyen d’y parvenir et entre ceux qui voyaient dans l’alliance avec les nationaux la planche de salut et ceux qui prônaient la répression le fossé était grand.

Mais toujours est-il que le départ des forces d’occupation était le point commun et justement, dans une villa limitrophe à « l’Hôtel d’Anfa » se tenait au même moment une réunion un peu spéciale.

 Cinq marocains dont trois de confession musulmane, un juif et un chrétien étaient entrain de discuter de la même question.

Des intellectuels et des hommes d’affaires marocains  réunis dans une association secrète appelée « amitiés marocaines » et qui œuvrait à la fois pour le rétablissement des droits des « autochtones » et pour l’égalité entre marocains et colons français.

Des hommes d’affaires bien connus tentaient de rallier leurs interlocuteurs à l’idée d’acquérir un quotidien en langue française afin d’y regrouper les avis de tous ceux qui optent pour l’indépendance du Maroc.

« La guerre maintenant se replace au niveau des médias et J’ai entendu dire que le patron de Lesieur cherche à acquérir des journaux locaux, explique Taher Sebti, promoteur immobilier et fervent défenseur de l’indépendance du Maroc et de l’abrogation du traité du protectorat.

« Le  problème est grave, car non seulement les alliances du patronnât et leurs prises de participation dans des journaux à grande audience limitent notre champs d’intervention, mais cet homme ne m’inspire pas confiance. S’il se met dans la tête de racheter des journaux c’est qu’il a un plan dont le plus apparent est de nous priver de nous exprimer librement au moment où notre avenir se joue aux nations Unis. Expliqua, M’Hammed, le jeune avocat aux sourcilles touffues et qui cachent bien la lueur d’intelligence qui se dégage de ses petits yeux !

« Sans compter la main mise de « Glaoui » par le biais de participations croisées, et nous connaissons tous ses visées contre le souverain !intervint Omar Begelloun connu pour son loyalisme envers le sultan.

« Non El Caïd Laglaoui n’est qu’une marionnette, il agit sur instruction de la résidence, par contre ceux dont j’ai vraiment peur ce sont  les  Francs Maçons  avec leurs « loges » plutôt louches et  qui utilisent plusieurs journaux tel « le soleil du Maroc », corrigea l’homme de loi déjà membre influent d’un parti nationaliste en plein croissance.

 Monsieur Gérard, chroniqueur analysait depuis le début  les propos de ses interlocuteurs sans réagir.

Il les connaissait tous pour les avoir côtoyé dans leurs  multiples activités et essayait de dégager l’élément en commun  qui pouvait les aligner autour de la même table surtout que  l’objet de la réunion n’était toujours pas annoncé. Se sentant esseulé il se hasarda à donner son point de vue :

 « Effectivement leur position n’est pas claire, tantôt ils sont les alliés de la résidence, tantôt ils sont contre. De même ils sont pour l’indépendance du pays mais à condition qu’il soit géré par les colons français et non par les gens du pays »

« Sans oublier leur vision de la religion, ils ne veulent en aucun cas que la loi divine serve de base à la législation et nous ne pouvons le tolérer car notre  communauté, comme d’ailleurs celle des  musulmanes ou des  chrétiennes doit être gérée par  les préceptes de leurs religions réciproques, intervint enfin Assayagh, Hazzan et rédacteur en chef d’un quotidien à tendance religieuse.

 « Bref, nous sommes en guerre et nous devons user des mêmes armes et pour ce nous devons disposer d’un porte parole susceptible de faire entendre notre voix, trancha enfin l’avocat  pour qui il était temps d’annoncer l’objet de la réunion!

«  Nous disposons des capitaux nécessaires et les plumes ne manquent pas, seulement  il faut choisir le bon journal et pour cela nous avons besoin d’avis de professionnels tels que vous, alterna Sebti s’adressant aux deux journalistes.

 « Nous aurons  besoin d’un grand quotidien afin de faire entendre notre voix jusqu’aux Nations Unies, car c’est là que le destin de notre pays se décidera, reprit M’Hammed,  plutôt calme malgré l’enjeu d’une telle démarche et les probabilités d’une descente policière éminente.  Il faut que nous ayons un quotidien aussi répandu que possible afin d’être fins prêts pour cette guerre médiatique, c’est ce qui déterminera l’issue de cette grande bataille !

« C’est pour cela qu’il faudrait extraire à la résidence l’un de ses joyaux ce qui reviendrait à faire d’une pierre deux coups. Les priver d’une voix de communication et récupérer son lectorat, proposa Omar en bon stratège !

« Bien vu

« Oui je suis du même avis, mais encore faut-il trouver le petit bijoux

« Le  quotidien contrôlé par la CDT est depuis quelques mois dans la ligne de mire de la résidence et il  semble avoir des problèmes de trésorerie. Il a une très grande audience auprès des ouvriers et avec une bonne participation au capital vous pouvez facilement le contrôler et diriger sa politique, proposa Assayagh fort de ses renseignements.

« Non, bien que nos intérêts sont contradictoires, nous avons besoin des ouvriers pour la lutte contre l’occupant. Nos problèmes nous pourrons les régler après l’indépendance In Chaa Allah, répliqua aussitôt l’avocat.

« Oui il a raison si nous décapitons le mouvement ouvrier de son moyen de haranguer la foule jamais nous ne pourrons faire face à l’administration du protectorat. Mais une prise de participation minoritaire ne serait pas de refus, moyen de leur faire passer cette mauvaise situation financière, avança assuré Omar.

«  Le tiers de blocage serait l’idéal dans ce cas !

« Bien vu !

« Et nous vous chargeons de nous trouver une publication à grande audience où nous pourrons acquérir  la majorité absolue des actions !

« Exactement !

Lire le Blog de Keltouma | commentaire(s) (0) | Lus (2111)
Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2008 - 2019 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net