ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 213
Dernier: matieux

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 6
  Total: 6
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2021 Avril  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 345
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de bea74
 Publier les articles de bea74

12/01/2012
Baby-sitting : l’essor des baby-sitters anglophones

Auteur: bea74 (3:50 pm)



L'anglais .... au biberon

Une grande quantité de parents aisés désirent familiariser leurs bambins à la langue anglaise, à domicile, aussitôt que possible.



Maîtriser une langue secondaire le plus tôt possible: un grand contingent de jeunes parents y pensent pour leur progéniture. Actuellement, ils sont un nombre en croissance continue à passer à l'acte en ayant recours à une jeune fille anglophone pour s'occuper de leurs petits garnements.

La crème de la crème en cette période de rentrée est une baby-sitter anglophone. Venant d’Irlande ou encore venant des Etats-Unis, elle est en échange universitaire dans notre pays pour quelques mois et a déjà pris soin de bambins. Dans son élément pour les surveiller au parc ou à l’heure du bain, elle leur apprendra ensuite l’alphabet en anglais et leur apprendra le nom des aliments en confectionnant des bagels.

Ouverture sur le monde

Dans certaines familles, l'initiation peut commencer dès la crèche. Avant même la classe de maternelle. Des parents sont à la recherche de jeunes femmes qui soient capables d’aller chercher des petits à l’école primaire et affuter leur oreille dès le berceau à la langue anglaise. C’est certainement l’effet Luc Chatel car la demande est en pleine croissance cette année, précise Catherine Leroy. Au début de l’année, le ministre, Luc Chatel s’était montré en faveur de l'apprentissage de l'anglais avant l’entrée au primaire.

«Les familles n'ont pas l'espérance que leur petit se découvre maîtrisant une autre langue en moins d'un an, décrit Antoine. Il se trouvera toutefois des résultats passé un certain temps lorsque la garde s'avère régulière.» Beaucoup de parents aisés ayant étudié une langue secondaire au lycée et sans beaucoup l'utiliser à l'oral espèrent par dessus tout que leur descendance sera plus dégourdi qu'eux hors de France et moins paniqués par des ennuis de prononciation. «Ceux qui sont très ambitieux devraient faire attention de ne pas inhiber leur bambin. Après la journée de cours , ces enfants seront exténués et la qualité de l'intéraction avec la garde se doit de venir avant la leçon d'anglais» , met en garde Catherine.

Corinne, mère d'une petite Morgane d'à peine 2 ans et demi, ne s'attend toutefois pas à des exploits. La fillette, gardée depuis une année par une jeune fille venant de Grande Bretagne quelques heures par semaine, emmagasine petit à petit à ces nouveaux dialectes mais ne discours pas dans deux langues. «Notre fille dit des petites phrases mais on n'en tient pas le décompte! Tout se transmet de façon ludique, par les chansons. Nous aimerions en priorité que notre fille s'amuse et lui offrir un éveil sur l'extérieur», affirme la maman.

Des Au pair introuvables



Les sites internet d'annonces spécialisés ont un grand nombre de demandes sur ce modèle : jeunes parents français souhaiterait employer une baby-sitter irlandaise. Plusieurs sociétés se sont spécialisées dans le recrutement de nounous en langue étrangère. Créée en 2009 en Ile-de-France, la société Babyspeaking a délocalisé dernièrement une nouvelle antenne à Lyon et une autre à Lille. L’emploi de ces nounous anglaises des années 2000 n'est plus le fait des franciliens ou des gens aisés. Avec les aides de la CAF pour rendre possible la garde d’enfant et après aide fiscale, ce service de proximité revient à la modique somme de quatre ou cinq euros de l'heure.

Selon Catherine Leroy, créatrice de la société Le Répertoire de Gaspard, embaucher une étudiante en faculté australienne en semaine ou pour la sortie des classes revient moins cher que de payer une nounou et un professeur d’anglais. En ce qui concerne les traditionnelles jeunes filles au pair venues tout droit d’Angleterre, recueillies par les employeurs, elles sont peu courantes. Connaissant une demande accrue, elles acceptent uniquement les offres d’emploi dans Paris intra-muros et n’hésitent pas à demander 150€ par semaine, se lamente Linda Bergonzi, créatrice du site d'annoncesABC Families.

Nous répondons aux besoins de familles bien françaises ayant un bon niveau de vie cependant aux profils très différents qui pensent que leurs petits ont besoin de exercer leur sens de la langue dès l’enfance, affirme Antoine Gentil, créateur et responsable de Babyspeaking. Le reste des requêtes sont issues des expatriés de retour dans l’Hexagone et soucieux de renforcer les acquis de leurs bouts de chou dans une langue secondaire. Des familles sont à la recherche de gardes d'enfants qui sont hispanophone, sinophone ou italophone, déclare Antoine. Suite à quatre années passées à Madrid, Sarah est à la recherche d’ une universitaire hispanophone pour que ses fillettes de six et neuf ans ne perdent pas leurs connaissances en espagnol.

et pour les maman en détresse : http://www.ufnafaam.fr/
Lire le Blog de bea74 | commentaire(s) (0) | Lus (1591)
Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2008 - 2021 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net