ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 213
Dernier: matieux

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 8
  Total: 8
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2022 Janvier  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 347
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de Keltouma
 Publier les articles de Keltouma

14/11/2011
Il était une fois

Auteur: Keltouma (3:05 pm)

N’osant  même plus parler de peur de se faire répudier, Yamna  courra  à l'intérieur de sa chambre pour  s'accroupir à même le sol  la main sur la  bouche et les yeux collés au mur.

Elle resta ainsi, plusieurs minutes avant que la première larme ne coule, suivie d'une deuxième puis d'une troisième, et le flot giclait  comme d’une source endiguée que les trente années de malheurs n’avaient   pas réussi à éponger.

 

 

Ses grands yeux barbouillés de « Khoul » reflétaient   ses idées confuses ne sachant même plus pourquoi  elle pleurait au juste.

Jamais Bassou  ne l'avait giflé, ni  prononcé le mot "répudiation" mais ce qui l’inquiétait le plus était  le sort de ses enfants si jamais s'il venait à exécuter sa menace . Oui cette dernière probabilité  changeait  toutes les donnes puisqu’elle  n’avait  nulle part  où aller.

 « Comment feront mes enfants sans moi, ils mourront  sûrement de faim et de froid se disait-elle alors que l'obscurité regagnait  la pièce. Non il ne fallait pas qu’il  descende dans la plaine ! Il n’y a pas d’autres solutions ! Je dois coûte que coûte  le désensorceler… Brahim n’est toujours pas  circoncis alors qu’il arrive à l’âge de puberté et Zahra  est encore sans mariage  et si personne ne la demande, elle mourra vieille fille, quelle honte !

 

 Justement celle-ci  investit timidement la chambre lui  apportant  une soupe bien chaude et un morceau de pain.

 Elle regarda sa fille unique assise juste en face d’elle, tel un sosie mais nettement plus  juvénile.

 

«  Comme le dit si bien le proverbe : les yeux regardent  mais la main est bien courte, pensa   la mère, déplorant cette misère  qui privait une si belle créature de se marier espérant pour elle tout ce qu'elle n'avait  pas pu avoir dans  toute sa vie.

 

 Elle  lui enleva  le foulard peignant cette longue et forte chevelure comme elle se plaisait à le faire lorsqu’elle était toute petite. Malgré l'indigence la propreté était  de rigueur et le "henné" alimentait  les cheveux dorés d'une  éclatante brillance.

 «L’odeur vient de l'orange, Allah, Allah, flaire l’orange  et cache la, Allah, Allah" fredonnait-elle se remémorant une  chanson que sa propre mère lui chantait et en profita pour raconter à sa fille les prouesses des résistants dans la lutte contre les Français, et l'histoire de l'orange utilisée comme mot de passe.

 « Nous - nous respectons ton père et moi, et ce n’est pas parce qu’il m’a giflée que nous allons nous séparer, non, il ne faut pas  croire ça. Si nous- nous disputons c’est  seulement pour trouver le meilleur moyen de  vous faire vivre  dans ces moments difficiles. Ces quelques chèvres est tout ce qui nous reste et si nous les  vendons, nous n’aurons même plus  de quoi manger, expliqua-t-elle, comprenant  les angoisses de sa fille  qui avait  entendu la  houleuse discussion de ce  matin.

« Si seulement nous n’étions pas si pauvres !

« Nous  n'avons pas toujours été indigents, au contraire nous étions très riches. Nos parents avaient   beaucoup de terrains avec  plein  d’arbres fruitiers. Malheureusement le Makhzen nous a tout pris   après la mort de notre  grand père sous prétexte que celui-ci  collaborait avec  les  français!

« Mais les collaborateurs  inscrivaient leurs enfants  dans les écoles françaises, pourquoi  mon père est-il  resté analphabète ?

«  En réalité les colons ont  suggéré  d'inscrire Bassou  à l'école  mais grand père s’y opposa  préférant  le marier pour mieux le lier à la terre.

" Et ils n’ont pas trouvé  plus belle et mieux  éduquée que sa cousine"

 « Bassou n’avait pas hésité une seule seconde, je crois que le pauvre m’aimait bien avant !

« Et toi ?

Yamna   rougit, et sa peau claire s’embellit laissant paraître combien elle  restait belle malgré  l'indigence.

La  bougie nonchalante faisait  briller deux gouttelettes aux bords de ses  grands yeux, alors qu’elle  s’étalait sur la cérémonie  de son propre mariage avec Bassou :

"Les noces avaient duré six nuits et sept jours, avec  la  "harkas" et les danses folkloriques alors que  les invités  arrivaient de tous les coins, mangeant  à leur faim et dansant jusqu’au matin.

«  Il y avait de bonnes choses à manger ?

« Tous les voisins préparaient du couscous et égorgeaient des moutons et même des taureaux. Les militaires français envoyaient beaucoup de bonnes et délicieuses choses comme des chocolats des bombons et même des tartes.  Ah, c'était le bon vieux temps, La région était riche car il y avait beaucoup de mines de cuivre et des hectares d'arbres fruitiers, des amandiers et "l'argana. Les militaires  Français avaient établi un grand souk couvert ou les hommes pouvaient  aller chercher tout ce dont ils avaient  besoin ; Il y avait même le "chrab" qui faisait tourner la tête aux hommes lorsqu'ils le buvaient.  

« Et il y avait beaucoup de mariages ?

« Oh oui ! Des dizaines par an, et puis il y avait les « ouvrias » au service des  colons et qui  laissaient leurs femmes chez eux et venaient se marier de chez nous car ils disaient que notre beauté est pure et notre peau est aussi  blanche que celle des françaises"

 

Très  emballée,  Yamna racontait   les détails des festivités évoquant  la  nostalgie du passé  alors que, rêvassant, Zahra, suivait, jusqu'à ce que les deux intimées  finissent par s'endormir enlacées.                  

                                          

 

Lire le Blog de Keltouma | commentaire(s) (0) | Lus (3181)
Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2008 - 2022 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net