ID Passe
Moi aussi, je veux un Blog : je m'inscris ICI
Menu Principal
Moteur weBlogs
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Conserver

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Stats inscriptions
 Inscrits:
  aujourd'hui: 0
  hier: 0
  Auteurs: 216
Dernier: LadyCorner

 En ligne:
  Invités : 0
  Auteurs : 11
  Total: 11
[Détail]
 Infos site

Historique
«  «  2020 Août  »  »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Promo

Top-Five !
1 Keltouma 712
2 motpassant 614
3 vilistia 433
4 atanetbout 343
5 lydwine 238
.../...

Telecharger Skype - France , le portail du téléphone gratuit

Noogle, fournisseur de sites web

BLOGs - Article de motpassant
 Publier les articles de motpassant

14/08/2008
23 juillet 2012 ( suite )

Auteur: motpassant (9:21 am)


Je dois joindre votre soeur, soyez raisonnable. C'est la seule solution.
- ......
- Astrid, donnez-moi l'adresse de votre soeur ou son numéro de téléphone. Il est important que je la voie avant de prendre une décision.
Elle se relève brusquement
- Une décision ! C'est moi qui doit prendre une décision ! Pour qui vous prenez-vous !
- Astrid, je dois prendre une décision et si vous ne m'aidez pas, je téléphonerai à la police.
A l'évocation de la police elle se met à trembler de colère, celle-ci transforme soudain cette belle jeune femme en une boule de haine incontrôlable. Le corps tout entier tendu, les poings serrés, les lèvres blanches, les yeux insaisissables elle défie Jordan, sûre de sa force.
- Alors, appelez-la sans lui dire où vous êtes, mais au moins pour la rassurer.
- Vous me prenez pour une idiote, vous pensez bien qu'elle est sur écoutes !
Il se lève et se dirige vers la cuisine :
- Bon, je vais téléphoner à mon ami médecin, il n'habite pas très loin d'ici, il sera là rapidement et au moins il pourra vous donner un calmant.
- Emmenez-moi sur votre bateau, ensuite vous ferez ce que vous voudrez. Je me sens bien sur l'eau et j'ai aimé votre bateau.
- Pourquoi ne pas voir le médecin d'abord ?
- Je vous en prie.
Bien que surpris par sa demande qu'il prend pour de la bonne volonté Jordan se dit qu'après tout il pouvait bien lui accorder cette faveur malgré ses craintes.
- D'accord, on y va, mais je fais venir le médecin dès notre arrivée.
Le regard d'Astrid s'était adouci, et dans ces courts instants elle retrouvait le visage d'enfant auquel il ne pouvait rester insensible. Elle avait ce pouvoir de se transformer au gré de ses désirs .
Le trajet se fit en silence. Jordan avait le pressentiment qu'il faisait une erreur. Il lui arrivait souvent de ne pas écouter sa raison pour s'engager dans des actions qu'il savait ne pas pouvoir maîtriser, mais dont il espérait innocemment une issue positive.
Astrid paraissait résignée, les mains sagement croisées sur les genoux.
Aussitôt sur le bateau, Jordan prit son agenda pour appeler le médecin.
Astrid avait remarqué, à son arrivée sur le bateau, une superbe copie de matraque de Bosco. sans bruit, calmement, comme si elle accomplissait un geste longtemps prémédité, elle se précipita sur Jordan qui reçut un seul coup sur la nuque.
Sans affolement, comme si la violence avait sur elle un effet d'apaisement. Elle entreprit d'entraver les bras et les jambes de Jordan. Celui-ci gémissait, mais ne réveillait pas.
Elle s'était enfermée dans l'idée que plus personne n'aurait de prise sur elle. Plus personne ne devrait l'obliger à lutter pour vivre. Elle en avait assez de tous ces gens qui depuis des années lui dictaient ce qu'elle devait faire, comment le faire. Elle les rendait responsables de sa fatigue, cette fatigue permanente, pesante qui diminuait ses réflexions et contre laquelle elle n'avait trouvé comme défense que la colère. Cette colère qui faisait monter en elle cette adrénaline qu'elle recevait comme un soulagement. Elle était consciente que cette colère était en fait de la violence et qu'elle avait maintenant besoin de cette violence pour retenir ce corps qu'elle sentait lui échapper.
Au fil du temps, il lui était de plus en plus difficile de distinguer le bien du mal, l'amour de la haine. Seule l'agressivité à l'encontre de l'autre lui donnait des raisons de se maintenir en vie. La violence était devenue le seul lien qui la rattachait à une société dont elle s'éloignait progressivement.
Elle passait d’un état de recherche d’affection à une intolérance hystérique, le plongeant dans une angoisse destructrice.
A suivre...

Résumés précédents : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13

Imprimer cette page sympa Envoyer ce blog  un ami
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat

Copyright © 2008 - 2020 - Blog-Media - La plateforme multi-blogs du Net